L’actrice Jessica Biel s’engage contre la vaccination et crée la polémique

Publié le 14 Juin 2019 à 16h05 par Louise Ballongue, journaliste santé
La comédienne Jessica Biel se retrouve au cœur d'une vive polémique. La raison ? Elle s’engage aux côtés de Robert F. Kennedy Jr. pour militer contre un projet de loi encourageant la vaccination.

L’actrice Jessica Biel s’engage contre la vaccination et crée la polémique© abacapress

L’actrice américaine Jessica Biel, bien connue du grand public, a participé à plusieurs débats mardi 11 juin aux côtés de Robert Kennedy Jr., un fervent militant anti-vaccination célèbre en Californie. Ce soudain rapprochement n’a pas plu à tout le monde, en particulier aux internautes qui lui ont fait ressentir.

De vives réactions sur les réseaux sociaux

L'actrice de 37 ans ne pensait pas créer une telle polémique. En participant à plusieurs débats publics aux côtés de l'avocat Robert Kennedy Jr., connu Outre-Atlantique pour son engagement contre la vaccination obligatoire des enfants, Jessica Biel s’est fait mal voir des internautes.

Sur Instagram, Robert Kennedy Jr. a publié plusieurs photos en compagnie de l'actrice, accompagnés de commentaires élogieux à son égard : "Dites merci à la courageuse Jessica Biel pour cette journée bien remplie et productive au parlement de Californie."

L’objet de leur mobilisation ? Le projet de loi SB 276, initié en mars dernier par le sénateur de l'État de Californie et pédiatre Richard Pan, qui pourrait empêcher les exemptions de vaccination sans accord d'un médecin. Autrement dit, cette loi ne permettrait plus aux parents d’éviter les vaccinations avec un simple mot du médecin, comme c'est actuellement le cas.

Si ce projet passait, il baisserait de 40% le nombre d'exemptions de vaccination.

Dans une déclaration au Daily Beast, Robert F. Kennedy Jr. et Jessica Biel estiment qu'il n'est pas normal selon eux de forcer un enfant à se faire vacciner s'il y est opposé. L’actrice se dirait même choquée de la "cruauté"de ce projet de loi.

À la suite de cet événement, Justin Timberlake et Jessica Biel ont annoncé publiquement qu'ils ne feraient pas vacciner leur fils.

Une prise de position qui a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, au moment où des cas de rougeole se multiplient aux Etats-Unis. Si certains internautes ont défendu l'actrice pour son engagement, d'autres n'ont pas toléré qu'une star se déclare anti-vaccination de manière aussi ferme.

La vaccination, une pratique controversée

Ce n’est pas la première fois que des parents anti-vaccins font entendre leurs voix.

Aux Etats-Unis, on recense même plusieurs cas d’enfants de parents anti-vaccins qui réclament le droit d’être vaccinés, après avoir subi l’avis de leurs parents.

En France, après un mouvement anti-vaccins croissant, les parents deviennent désormais plus cléments à l’égard des seringues.

Selon les dernières enquêtes d'avril 2019 de Santé publique France, 91% des parents considèrent comme important la vaccination pour la santé de leurs enfants (+5 points par rapport à juin 2018).

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s'est d’ailleurs félicitée de l'augmentation de la couverture vaccinale chez les enfants grâce à une mesure qu'elle a mise en œuvre : le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour ceux nés après le 1er janvier 2018.

Selon des chiffres provisoires, 98,6% des enfants nés entre janvier et mai 2018 sont couverts par le vaccin dit "hexavalent" (qui protège contre six maladies dont le tétanos et l'hépatite B), contre 93,1 % avant l'extension de l'obligation vaccinale.

Vidéo : Un vaccin contre le cancer, est-ce possible ?

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X