Une simple piqûre pour ralentir le vieillissement. Voilà la promesse de chercheurs de l’université de Juntendo au Japon. Ils ont développé, selon, eux un vaccin capable d’éliminer les cellules sénescentes, également appelées cellules zombies.

"Il s’agit de cellules incapables de se diviser, ayant perdu leur fonction, mais pouvant induire une inflammation et la production de résidus oxydés toxiques pour l’organisme”, explique l’Inserm. Ces dernières sont connues pour s’accumuler avec le temps et endommager leurs voisines saines. Elles semblent ainsi liées au vieillissement, mais aussi à de nombreuses maladies fréquentes chez les seniors.

Vaccin contre les cellules zombies : un premier test sur des souris

Le professeur Toru Minamino de l'Université Juntendo et son équipe ont identifié une protéine dans les cellules sénescentes, similaires chez l'homme et la souris. Il s’agit de la protéine B de la glycoprotéine du mélanome non métastatique (GPNMB).

Les scientifiques ont ensuite créé un vaccin peptidique qui la cible. Lorsque le produit est injecté, le corps se met à produire des anticorps qui se fixent aux cellules zombies. Ces dernières sont ensuite éliminées par les globules blancs qui adhèrent aux anticorps.

De premiers tests ont été effectués sur des rongeurs souffrant de raidissement artériel. Les résultats ont été prometteurs. De nombreuses cellules zombies ont été éliminées et les zones touchées par la maladie cardiovasculaire ont été réduites.

L’injection a ensuite été réalisée sur des souris plus âgées. Elles ont présenté des signes de fragilité associés à l’âge plus lentement que celles n’ayant pas eu le traitement.

"La vaccination sénolytique a également amélioré les phénotypes normaux et pathologiques associés au vieillissement et a prolongé la durée de vie mâle des souris progéroïdes (modèle de vieillissement prématuré NDLR)", ont écrit les chercheurs dans leur article paru dans la revue Nature Aging en décembre. "Nos résultats suggèrent que la vaccination ciblant les séno-antigènes pourrait être une stratégie potentielle pour de nouvelles thérapies sénolytiques".

Vaccin anti-âge : de nombreux débouchés

Ce vaccin anti-vieillissement ne vise pas à limiter l’apparition des rides, mais à prévenir l’apparition des maladies qui apparaissent avec l’âge. "Nous pouvons nous attendre à ce que [le vaccin] soit appliqué au traitement du raidissement artériel, du diabète et d'autres maladies liées au vieillissement", a assuré Toru Minamino, professeur à l'Université Juntendo.

Plusieurs médicaments qui luttent contre les cellules sénescentes, sont déjà sur le marché. Ils sont entre autres utilisés comme agents anticancéreux. Toutefois, l’équipe affirme que son vaccin provoque moins d’effets secondaires que les traitements déjà connus.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

https://www.nature.com/articles/s43587-021-00151-2

https://www.zmescience.com/science/vaccine-remove-zombie-cells-13122021/amp/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.