Diabète : les signes qui doivent alerter 

On dit du diabète que c’est une maladie silencieuse. C’est vrai quel que soit son type (1, 2 ou gestationnel). Mais contrairement aux idées reçues, il peut aussi se manifester par des symptômes "bruyants" !

Publicité

Gare au surpoids

© IstockLa première caractéristique du diabète, c’est qu’il ne se manifeste pas ! Il peut évoluer pendant dix à quinze ans de façon parfaitement silencieuse (surtout s’il est de type 2). Le problème, c’est que s’il n’est pas traité, il détériore progressivement un grand nombre d’organes (œil, rein, artères, nerfs...) jusqu’au jour où il occasionne un souci de santé grave (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde...) ou une complication irréversible (insuffisance rénale chronique, altération de la vue...). Le surpoids, l’hypertension artérielle ou l’hypercholestérolémie, qui lui sont parfois associés, doivent donc mettre la puce à l’oreille.

Publicité
Publicité

Les manifestations bruyantes

Le diabète peut se manifester par une triade de symptômes bien connue des médecins :

Le besoin de boire beaucoup d’eau (ou d’autres boissons rafraîchissantes) de façon très fréquente (polydipsie).

L’envie de manger fréquemment et en quantité importante (polyphagie), qui, dans le cas du diabète de type 1, s’accompagne paradoxalement d’un amaigrissement.

La nécessité d’uriner beaucoup et de manière très récurrente (polyurie). Conséquence logique de la polydipsie, elle est aussi liée à la forte concentration du sucre dans le sang que l’organisme tente d’éliminer.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X