AVC : les premiers signes

En France, un AVC survient toutes les 4 minutes. Pour limiter au maximum les risques de séquelles importants, il faut réagir le plus vite possible. Le meilleur moyen étant de savoir exactement à quoi s'attendre. Mal de tête, trouble de la parole, visage qui s'affaisse... Voici les premiers signes de l'AVC qui doivent vous alerter. 

Publicité

Le visage qui s'affaisse d'un côté

Première cause de handicap physique en France, l'AVC fait partie des situations d'extrême urgence qui nécessitent une prise en charge immédiate. Plus on attend pour prodiguer les premiers soins, plus les séquelles sont importantes. Il est impératif de connaître les premiers symptômes. Parmi eux : savoir qu'un tiers des patients touchés par un AVC ressent une perte de sensibilité de la face, partielle ou complète, d'un coté du visage, rapporte l'Association AVC France.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce qu'on ressent ? "La bouche n'est plus homogène entre la gauche et la droite du visage", nous explique le Pr Denis Vivien, spécialiste en neurologie. La victime peut ressentir une impossibilité à sourire et constater qu'un côté de son visage s'affaisse.

Un membre paralysé d'un côté

L'AVC peut être de deux natures différentes, soit c'est une artère du cerveau qui est bouchée et empêche le sang d'irriguer le cerveau, on parle alors d'AVC ischémique. Soit c'est une hémorragie cérébrale à causée par la rupture d'un vaisseau, c'est un AVC hémorragique. "On ne peut pas dire que certains symptômes sont plus spécifiques à un type d'AVC qu'un autre", précise le Pr Denis Vivien, spécialiste en neurologie.Mais parmi ces signes ont retrouve notamment la paralysie d'un membre du corps.

Qu'est-ce qu'on ressent ? "C'est une partie du corps qui n'est plus fonctionnelle en fonction de la zone du cerveau touchée, ajoute notre interlocuteur, parfois c'est juste un membre, parfois c'est tout le côté entier. On peut sentir une sensation complètement différente dans un membre d'un seul coup." Attention : dans certains cas la paralysie s'en va puis revient il s'agit d'un AVC transitoire, un caillot qui se forme dans le cerveau puis régresse et revient, cela reste un danger potentiel et constitue un risque de faire un AVC dans les heures ou jours qui suivront.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X