C'est un décès qui suscite déjà beaucoup de réactions. Maxime Beltra, 22 ans, est décédé le 26 juillet 2021 à Sète, dans l'Hérault. Le jeune homme est mort le soir à 23 heures, alors qu'il avait reçu une injection du vaccin Pfizer quelques heures plus tôt à 14 heures.

"Il est criminel de mettre sur le marché des vaccins qui n'ont pas été certifiés et testés suffisamment et qui tuent des jeunes en pleine forme", a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Facebook. Il montre le certificat de vaccination qui aurait dû permettre à son fils de "partir avec un ami en Grèce". D'après les informations du Parisien, les pompiers ont été appelés pour le prendre en charge à 21h42 exactement à son domicile.

Dès ce mardi 27 juillet, Midi Libre parlait d'une "très probable allergie alimentaire grave", citant "des sources médicales concordantes, proches du dossier".

"Le décès résulterait d’une allergie"

Afin de connaître les causes exactes de son décès et de pouvoir avoir la certitude qu'elle n'est pas liée à la dose de vaccin Pfizer reçue, une information judiciaire "en recherche des causes de la mort" a été ouverte selon franceinfo. Une autopsie va être réalisée pour connaître les causes véritables de sa mort.

Le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent, assure toutefois que "cette autopsie ne sera sans doute pas conclusive". "En effet, même s’il est établi à l’issue que le décès résulterait d’une allergie, il est d’ores et déjà établi que le jeune homme a absorbé peu avant son décès un aliment pour lequel il avait une allergie connue", estime-t-il. La piste de la grave allergie alimentaire est privilégiée, mais "des investigations complémentaires seront sans doute nécessaires".

Midi Libre précise assure que le jeune homme aurait succombé à une "réaction allergique de type œdème de Quincke, en général associée à une allergie, souvent alimentaire". Le site actu.fr rapporte que le jeune Maxime Beltra avait prévenu de ses allergies avant son vaccin. Il avait donc été surveillé "au-delà des quinze minutes préconisées habituellement après chaque piqûre" et avait pu regagner son domicile, car il ne présentait aucun effet secondaire.

Une réaction allergique au vaccin ?

Des cas de réactions allergiques aux vaccins contre le coronavirus existent néanmoins. Francesco Salvo, responsable du Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Bordeaux, précise au Parisien que 30 cas ont été recensés en France à la suite d'une injection Pfizer. Des réactions intervenant la plupart du temps après la première dose.

"Aucun décès n’a été recensé et c’est quelque chose qui survient assez rapidement. Un cas a été observé 24 heures après la vaccination, mais il y avait eu une piqûre d’abeille entre-temps", assure-t-il. Un autre scientifique doute que le cas du jeune homme de 22 ans puisse être lié au vaccin.

"C’est quasiment immédiat, dans la grande majorité des cas dans le quart d’heure qui suit. C’est pour cela qu’on vous demande de patienter un peu après avoir été vacciné et avant de partir", assure en effet Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux.

Sources

Décès d’un jeune homme vacciné à Sète : la piste de l’allergie alimentaire évoquée par le procureur, Le Parisien, 28 juillet 2021.

https://www.leparisien.fr/societe/sante/deces-dun-jeune-homme-vaccine-la-piste-de-lallergie-alimentaire-evoquee-par-le-procureur-28-07-2021-RRJKK5M5YVG3HIDB24KVVCCHNQ.php

Sète : des interrogations sur les raisons du décès d'un jeune primo-vaccin, Midi Libre, 27 juillet 2021. 

https://www.midilibre.fr/2021/07/27/sete-des-interrogations-sur-les-raisons-du-deces-dun-jeune-primo-vaccine-9697624.php

Hérault : information judiciaire ouverte après la mort d'un jeune homme quelques heures après avoir été vacciné

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/herault-information-judiciaire-ouverte-apres-la-mort-d-un-jeune-homme-quelques-heures-apres-avoir-ete-vaccine_4718941.html

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.