“Mon psoriasis cutané a été très rapidement diagnostiqué par mon médecin généraliste en 1985 ou 86, j’avais 7 ans. Très vite, on m’a orienté vers un dermatologue, mais à l’époque on nous donnait une crème et puis on nous laissait gérer seul. Je savais que je n’en guérirais pas et qu’il fallait digérer la nouvelle” témoigne Franck. A cette époque, peu de traitements sont proposés et le jeune garçon va vivre 25 ans d’errance thérapeutique jusqu’à l’arrivée de la biothérapie en 2011, une renaissance.

J’ai essayé tous les traitements contre le psoriasis

Franck a tout connu : les crèmes à base de corticoïdes, les traitements par UVB puis UVA, le Soriatane, les cures thermales… Jusqu’à l’arrivée de la biothérapie en 2011 : “on revit grâce à ce traitement même s' il ne faut pas négliger certains effets secondaires comme la prise de poids, un sommeil perturbé, de la nervosité, un manque de concentration et une immunité plus faible. Si un rhume traîne, je sais qu’il est pour moi” s’amuse le quadragénaire. “Je conseille aux patients nouvellement diagnostiqués de ne pas hésiter à changer de dermatologue et de ne pas s’arrêter à un seul avis. Quand un traitement ne nous convient pas, il ne faut pas hésiter à changer et parfois à insister car les spécialistes ne prennent pas en compte l’aspect social et intime de cette maladie. Je pense qu’il faut être acteur de sa maladie sinon elle peut nous pourrir la vie” insiste Franck.

Psoriasis : l'hydratation, la clé pour éviter les démangeaisons

“J’ai appris à vivre avec mon psoriasis même si au quotidien ce n’est pas toujours évident notamment s’il faut se dénuder. J’essaie de prendre soin de ma peau car je sais qu’il ne faut pas utiliser n’importe quel produit quand on a du psoriasis.”

Les indispensables de Franck :

  • Une huile lavante surgras sous la douche ;
  • Pas de bain : “ça ramollit trop la peau” ;
  • “Une crème hydratante deux fois par jour dans l’idéal, matin et soir. J’achète ma crème hydratante en pharmacie.”
  • “Je m’expose un peu au soleil mais il faut trouver le juste milieu pour que ça ne soit pas dangereux et éviter l’effet rebond sur le psoriasis.”

"L'hydratation ça permet de limiter les démangeaisons, symptôme douloureux du psoriasis, mais ce n'est pas une solution miracle. Il n’y a que les corticoïdes qui soulagent mais il y a des effets rebond quand on arrête. Personnellement, j’ai décidé de ne plus en prendre” explique Franck.

Si pendant longtemps Franck a ressenti de la peur, voire de la honte à cause de son psoriasis, aujourd’hui grâce à l’association France Psoriasis “j’ai pu reprendre les choses en main et trouver des conseils précieux. Pour moi, l'association est un outil important et indispensable pour les patients" conclut Franck.

mots-clés : psoriasis, Témoignage
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.