Hydrochlorothiazide : ce médicament contre l'hypertension augmente les risques de mélanome

Ecouter l'article :

Selon une étude menée par des scientifiques de l'UNSW à Sydney, l'utilisation d'hydrochlorothiazide augmente le risque de développer un cancer de la peau, en particulier chez les personnes âgées.
Hydrochlorothiazide : ce médicament contre l'hypertension augmente les risques de mélanomeAdobe Stock

C'est une mauvaise nouvelle pour toutes les personnes atteintes d'hypertension. L'hydrochlorothiazide - l'un des médicaments contre l'hypertension les plus prescrits (notamment, en Australie) - augmente fortement les risques de cancer de la peau chez les personnes âgées.

Hydrochlorothiazide : il augmente de 20 % vos risques d'avoir un mélanome

Utilisé depuis les années 60, l'hydrochlorothiazide est un médicament couramment prescrit pour lutter contre l'hypertension. Sauf que cela ne l'empêche pas d'être dangereux.

Selon des chercheurs de l'UNSW à Sydney, ce traitement aurait des propriétés photosensibilisantes, qui pourraient rendre la peau plus sensible au soleil. Il serait même accusé de favoriser les coups de soleil.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques se sont basés sur des données de taux de cancer de la peau issus d'une étude cas-témoins chez des Australiens âgés. Ils ont comparé l'utilisation de l'hydrochlorothiazide chez les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer des lèvres (45 cas) ou de mélanome malin (659 cas) par rapport à celles sans diagnostic (13 300 témoins).

Des variables telles que l'utilisation d'autres médicaments ou encore le rayonnement ultraviolet mesuré dans leur ville d'origine ont été prises en compte.

Les résultats, publiés dans Basic & Clinical Pharmacology & Toxicology, soutiennent des conclusions similaires issues d'études internationales antérieures.

Ces nouveaux travaux confirment donc les effets néfastes du traitement.

"Nous avons constaté un risque accru de développer un mélanome malin et un cancer épidermoïde de la lèvre (cancer des lèvres) avec l'utilisation d'hydrochlorothiazide", explique le Dr Benjamin Daniels , auteur principal de l'étude et pharmaco-épidémiologiste à l'UNSW Medicine (CBDRH).

Cancer des lèvres : plus vous consommez ce médicament, plus le risque grimpe en flèche

D'après les chercheurs, pour le cancer des lèvres, ce risque semble être "cumulatif". Autrement dit, plus le médicament est consommé longtemps, plus le risque de développer ce type de cancers est élevé.

Mais le Dr Daniels se veut prudent. "Nous ne voulons pas que quiconque arrête soudainement de prendre de l'hydrochlorothiazide par peur de développer un cancer de la peau", alerte-il. En effet, l'hypertension est une maladie à ne pas prendre à la légère, puisqu'elle peut entraîner des infarctus ou des attaques cérébrales.

Néanmoins, les malades "doivent connaître le risque de cancer de la peau", ajoute-t-il.

Pour ce faire, les médecins peuvent procéder à davantage de contrôles cutanés. Ils peuvent aussi délivrer plus de conseils sur la bonne attitude à adopter face au soleil.

Pour renforcer ces mesures de prévention, les informations sur les boîte s des médicaments contenant de l'hydrochlorothiazide ont été mises à jour.

"Cette [mise à jour] aidera les prescripteurs et les patients à faire des choix éclairés sur les avantages et les risques des médicaments contenant de l'hydrochlorothiazide", a conclu un porte-parole de la Therapeutic Goods Administration (TGA).

L'organisme de réglementation des produits thérapeutiques encourage toute personne ayant des inquiétudes à ce sujet à en parler à son médecin traitant ou pharmacien. Grâce à la détection "précoce", plus 90 % des mélanomes peuvent en effet être guéris.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Mélanome