7 aliments toxiques pour le foie

Fibrose, cirrhose, maladie du "foie gras"... Pour éviter que votre foie ne soit malade, il faut absolument limiter certains aliments. Le point avec la nutritionniste Alexandra Retion et le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue. 

Publicité

Le saucisson, la charcuterie et toutes les graisses animales associées au surpoids et à l’obésité, si elles sont consommées à l’excès, constituent un risque pour le foie.

Pourquoi ? Lorsque la quantité de graisse ingurgitée est trop élevée par rapport aux besoins du corps, "les cellules du foie ou hépatocytes, normalement chargées de métaboliser les aliments, ne font pas face", explique la nutritionniste Alexandra Retion. Elles se chargent anormalement en graisse. Ce phénomène est appelé la "maladie du foie gras non alcoolique" ou stéatose hépatique. "Non traitée, cette accumulation de lipides expose à une inflammation chronique qui détruit les cellules hépatiques", précise le Dr Philippe Godeberge. Dans ce cas et dans les formes les plus actives, elle peut évoluer vers la formation d’une cicatrice fibreuse du tissu hépatique (fibrose) voire vers la cirrhose.

A partir de quelle quantité de graisse le foie est-il en danger ? Lorsqu’elle représente au moins 5 à 10% du foie, la graisse commence à être toxique pour l’organe selon la Fondation canadienne du foie. "A plus de 20 à 30 grammes de graisse ingurgitée par jour, le sujet commence à être surchargé en poids" spécifie de son côté le Dr Godeberge.

De plus : Ce foie gras survient surtout chez les personnes obèses et il est constant en cas de surpoids majeur. "Il est souvent associé à une graisse abdominale sous la peau du ventre mais aussi autour des viscères. Le métabolisme de l’insuline est perturbé par cette masse graisseuse ce qui favorise le diabète. Foie gras, excès de graisses dans le sang, obésité abdominale et diabète constituent ce que les médecins appellent le "syndrome métabolique", précise le gastro-entérologue.
 

La cause principale d'hépatite E ? Le 11 sepptembre 2018, Santé Publique France publiait un rapport épidémiologique alertant sur la recrudescence de cas d'Hépatite E en France entre 2002 et 2016. Pour rappel : cette maladie touche le foie est due au virus de l'hépatite E (VHE) qui se répand dans l'organisme via les selles depuis les intestins. "En quinze ans (2002-2016) de surveillance de l’hépatite E, le nombre de personnes pour lesquelles des échantillons ont été adressés pour un diagnostic d’hépatite E a augmenté de façon exponentielle (209 vs 76 000)", explique Santé Publique France. Après avoir mené une étude sur le sujet, les experts explique dans le rapport que l'une des causes principales seraient l'alimentation et principalement "les saucisse de foie cru de porc". La viande de proc crue fait partie des principaux vecteurs de la maladie, surtout chez les personnes immunodéficientes et celles qui ont déjà eu des troubles hépatiques. 

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X