Vaccin AstraZeneca : les effets secondaires observes en France

La campagne de vaccination française contre la Covid-19 a débuté le 27 décembre 2020 après l’approbation du vaccin du laboratoire allemand Pfizer puis celle du vaccin américain Moderna. Les deux références ont ensuite été complétées par le vaccin anglais d'AstraZeneca.

Le vaccin du laboratoire AstraZeneca, conçu avec l'aide de l'Université d'Oxford, présente après 3 essais cliniques "des résultats tout à fait satisfaisants qui vont de 62 à 70 % d’efficacité", selon la Haute Autorité de Santé (HAS). Pour rappel, ils sont estimés à 95 % pour le vaccin Pfizer/BioNTech et à 94,1 % pour Moderna.

15 298 effets indésirables identifiés en France

Alors que la vaccination a commencé le samedi 6 février 2021 avec le vaccin AstraZeneca dans plusieurs établissements de santé en France, l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) poursuit son enquête de pharmacovigilance afin d'identifier les potentiels effets secondaires générés par la vaccination. 

L'un des derniers identifiés en date est un trouble de la coagulation sanguine. Cette conséquence potentielle du vaccin a été mise en évidence par des chercheurs écossais, qui ont mené une étude de cohorte sur 5,4 millions de personnes entre le 8 décembre et le 14 avril. 

Depuis le début de la campagne, 15 298 cas d'effets indésirables (tous types confondus) ont été enregistrés en France. On les passe en revue dans ce diaporama.

Effets secondaires : des syndromes pseudo-grippaux dans la majorité des cas

La majorité de ces effets indésirables correspondent à des syndromes pseudo-grippaux et surviennent dans les vingt-quatre heures suivant l'administration du vaccin. Parmi eux, 25 % sont considérés comme graves, car ils ont conduit à des incapacités de travail.

Dans un précédent rapport de pharmacovigilance, l'autorité sanitaire indiquait que "les cas déclarés concernent des personnes très majoritairement âgées de moins de 50 ans (âge moyen 31 ans)".  

AstraZeneca : de rares cas de caillots

Néanmoins, la survenue de caillots sanguins chez certains patients vaccinés a conduit plusieurs pays d'Europe à suspendre ponctuellement le produit d'AstraZeneca au mois de mars. Une enquête approfondie de l'Agence européenne du médicament (EMA) a été menée.

"L’EMA a recensé 30 cas en Europe sur environ 5 millions de personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin AstraZeneca à ce jour", indiquait l'ANSM dans son point de situation du 12 mars. "Le nombre de cas d’évènements thromboemboliques chez les patients vaccinés n’est pas supérieur au nombre de cas qui seraient  habituellement observés et attendus dans la population générale".

L'agence sanitaire a donc estimé que "le rapport bénéfice/risque du vaccin reste positif" et "qu'aucun élément n'indiquait pour l'instant que la vaccination ait provoqué ces troubles".

AstraZeneca : que faire en cas d'effets secondaires ?

Afin de limiter le risque de perturbation du fonctionnement des services de soin, l'agence recommande de vacciner de façon échelonnée le personnel d'un même service. "En cas de fièvre et/ou de douleurs, nous conseillons de privilégier l'utilisation du paracétamol à la dose la plus faible et le moins longtemps possible", préconisent leurs experts.

"C'est un signal qui doit être pris au sérieux, analysé", a déclaré ce vendredi sur France Info Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale. On sait que dans les 48 heures qui suivent une vaccination on peut avoir des réactions de ce type, de syndrome grippal. Ce qui surprend un petit peu, c'est qu'apparemment, il faut analyser les choses, il semble y en avoir un peu plus qu'attendu".

Concernant les effets indésirables rapportés avec le vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech, depuis le début de la vaccination, 19 535 cas d'effets indésirables ont été rapportés ; et 2 185 cas avec le vaccin Moderna. 

Sources

Point de situation sur la surveillance des vaccins contre la COVID-19, ANSM. 

https://www.independent.co.uk/news/health/astrazenca-vaccine-bleeding-covid-side-effect-b1862669.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.