Ecouter l'article :

Depuis sa suspension en raison de cas de thromboses, les Français se montrent inquiets et réticents à recevoir le vaccin AstraZeneca. 61% d'entre eux jugeraient même qu'il n'est pas sûr selon une étude d'opinion YouGov publiée ce lundi 22 mars par LCI. Si l'Agence européenne des médicaments (EMA) l'a jugé "sûr et efficace", la défiance reste encore assez forte. Dès vendredi 19 mars, la France l’a donc réautorisé, mais ses modalités d’administration ont évolué puisqu'il est désormais réservé aux plus de 55 ans.

Pourtant Lucie Bernardoni, âgé de seulement 34 ans, révèle avoir reçu une dose du vaccin AstraZeneca ce lundi 22 mars. "Je viens d’entendre Martin Blachier dire qu’aucune personne de moins de 55 ans n’a été vaccinée depuis la reprise du vaccin AstraZeneca. FAUX ! J’ai été vaccinée hier matin avec AstraZeneca , j’ai 34 ans et j’ai été vaccinée dans la cadre d’une maladie chronique", écrivait sur Twitter l'ancienne finaliste de la Star Academy ce mardi 23 mars. Elle révèle souffrir également souffrir de nombreux effets secondaires. "Alors, on fait quoi ? Je suis maintenant, comme bon nombre de personnes de moins de 55 ans, vaccinée avec AstraZeneca, en train de souffrir depuis 24h de nombreux effets secondaires : fièvre, clouée au lit, impossible de marcher. On est des cobayes ?", interroge la chanteuse en colère.

"On est cloués au lit"

Elle en appele au ministère de la Santé et à Emmanuel Macron pour avoir un message clair sur le vaccin. "Soyez clairs @Sante_Gouv
et @EmmanuelMacron ! On ne sait plus quoi penser. Vous envoyez des gens sur des plateaux télé dire que AstraZeneca est interdit aux moins de 55 ans. Bordel, c’est faux. On est cloués au lit pour la plupart avec ce vaccin", fulmine la jeune femme. Pourtant selon l'Ansm, la majorité des effets indésirables du vaccin correspondent à des syndromes pseudo-grippaux et surviennent dans les vingt-quatre heures suivant l'administration du vaccin. Dans un précédent rapport de pharmacovigilance, l'autorité sanitaire indiquait que "les cas déclarés concernent des personnes très majoritairement âgées de moins de 50 ans". Les effets secondaires décrits par Lucie Bernardoni n'apparaissent donc à première vue pas surprenants, le fait qu'elle ait reçu le vaccin à 34 ans alors qu'il n'est désormais autorisé qu'aux plus de 55 ans l'est en revanche.

mots-clés : Effets secondaires
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.