Avoir une alimentation équilibrée est importante pour la personne qui a un diabète, comme pour tout le monde. En effet, il n'existe pas de régime spécifique pour les personnes diabétiques. Néanmoins, comprendre la maladie et les effets de l'alimentation sur la glycémie est important, car les aliments ne vont pas tous avoir le même impact sur la glycémie.

L’impact des aliments glucidiques sur la glycémie

À table, ce sont notamment les aliments glucidiques qui font grimper la glycémie. Les glucides sont transformés en glucose par la digestion. Ce dernier est ingéré au niveau de l’intestin et passe dans le sang (la glycémie). Pour une personne atteinte de diabète, l'augmentation de la glycémie après les repas peut provoquer une sensation de fatigue, des sautes d'humeur et un sommeil perturbé.

Les glucides sont en quantité variable dans les féculents, les produits céréaliers, les légumes secs, les fruits et les légumes, le lait et les aliments au goût sucré : fruits secs, desserts lactés, pâtisseries, sucreries et boissons sucrées.

Le pancréas ajuste la quantité d’insuline aux besoins, lorsque l’on n’a pas de diabète. Ils sont affaiblis et réguliers, entre les prises alimentaires et pendant la nuit. En revanche, à chaque repas, il faut plus d’insuline pour empêcher la glycémie de trop monter : la quantité d’insuline donc dépend de l’apport en glucides. On organise ses diners pour que la quantité de glucides change peu d’un jour à l’autre.

Pas de régime particulier, juste les bonnes quantités

Pas besoin de faire des menus à part, ni d’acheter des produits spécifiques. Prévoir les repas, savoir gérer la prise de glucides et contrôler régulièrement son taux de sucre sont les clés d'une bonne gestion de l'alimentation.

Il est conseillé de :

  • favoriser des aliments à indice glycémique bas ;
  • manger des fibres ;
  • privilégier les graisses de bonne qualité ;
  • éviter le sucre ajouté ;
  • adapter l'alimentation à l'activité physique.

Des repas à heures fixes

Dans la mesure du possible, même si on s’accorde une grasse matinée, pour contrôler la glycémie et le poids, l'apport en glucides doit être bien réparti dans la journée et l'espacement entre les repas doit être adéquat.

Il n'est pas judicieux, par exemple, de prendre ses 4 parts de fruits au petit déjeuner puis de ne rien prendre sur le reste de la journée. On garde trois repas principaux par jour, espacés de 4 à 6 heures. Les en-cas comme le goûter sont bien possibles, mais pour limiter le risque de surdosage si on s’injecte de l’insuline, ils sont à prendre de préférence 2-3h après le repas.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Sources

Merci au Dr Pierre Nys

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.