Publi-rédactionnel - Ce contenu est présenté par Ideal Audition

Le déficit d’audition est le déficit sensoriel le plus fréquent à la naissance. Le dépistage de la surdité est systématiquement pratiqué à la maternité dans les 3 premiers jours de vie. Selon les chiffres du ministère de la Santé, un enfant sur 1000 naît sourd profond et à 3 ans, la prévalence des surdités sévères est de 3/1000.

Plus les troubles sont diagnostiqués tôt, meilleur est le pronostic de guérison. Si rapidement les parents se rendent compte que l'enfant ne réagit pas comme il devrait, ils peuvent voir un ORL pédiatrique en hôpital pour des tests auditifs spécifiques adaptés à l'âge de l'enfant.

Apprendre à détecter la surdité

Qu’il s’agisse de communication, de scolarité ou de l’insertion sociale de l’enfant, la défaillance auditive constitue un handicap. On peut la détecter tôt grâce à des tests indolores et non invasifs. Ils peuvent être pratiqués sur les nourrissons, les tout-petits et les jeunes enfants dès que des problèmes se manifestent.

Ces signes d’appel dépendent de l’âge de l’enfant. On peut soupçonner une déficience auditive si l'enfant ne répond pas aux sons, s'il a des difficultés à parler ou un retard d'élocution. Lorsque la déficience est moins sévère, elle peut se traduire par une indifférence ponctuelle à la parole des autres. Les enfants sont parfois capables de parler et d'entendre à la maison, mais pas à l'école, car une déficience auditive modérée peut provoquer des problèmes uniquement au milieu du bruit de fond d'une salle de classe.

Pour protéger son enfant contre l’apparition des troubles sensoriels, des soins prénataux et un traitement approprié des infections de l'oreille moyenne sont un bon préalable. Il faut aussi limiter le niveau d’intensité sonore de la maison, puis sensibiliser les enfants à l’impact des traumatismes sonores, par exemple l’écoute de la musique trop forte. Le port de bouchon d’oreille est une bonne parade contre le bruit. Le médecin demandera parfois une vaccination contre les bactéries responsables de méningites purulentes et susceptibles de provoquer une surdité.

Les causes de défaillance auditive sont multiples. Certaines sont transitoires (otites, etc.), d'autres permanentes (malformations, etc.). Ces déficiences peuvent être transmises (génétique) ou acquises durant la vie intra-utérine (rubéole, cytomégalovirus, etc.).

Matériels et technologies à disposition

La perte auditive chez un enfant est caractérisée dès qu'il n'entend pas les sons inférieurs à un certain volume, soit dans une oreille (trouble unilatéral), soit dans les 2 oreilles (bilatéral).

Cette perte auditive est une combinaison de perte de volume (mesurée en décibels) et deperte de hauteur tonale ou de fréquence (mesurée en Hertz). Le port d’aides auditives est souvent la meilleure façon de remédier à cette déficience. Des appareils auditifs de haute qualité fabriqués par des marques de référence dont Signia, Starkey, Sonic, Phonak Resound ou Philips sont adaptés à la morphologie des enfants.

On distingue 3 grandes familles d’aides auditives :

- Les dispositifs d'écoute assistée. Comme ceux que commercialise Ideal audition, ils permettent aux enfants malentendants d’entendre à nouveau clairement. Ils fonctionnent en convertissant le son détecté par un microphone en signaux numériques qui sont ensuite amplifiés et reconvertis en sons audibles transmis à l'oreille interne. Parmi les appareils les plus vendus, on trouve notamment les appareils auditifs contour d'oreille ou ceux qui se logent dans le canal auditif, très discrets. Les embouts sur mesure sont réalisés à partir d’une prise d’empreinte très douce.

Pour les enfants la prise en charge s’élève jusqu'à 1400 euros par oreille.

- Si les aides auditives ne sont pas efficaces, un implant cochléaire est parfois nécessaire. Il s’agit d’un dispositif implanté chirurgicalement chez les nourrissons et les enfants. Il stimule directement le nerf auditif situé dans l'oreille interne par stimulation électrique. Adapté aux enfants, le boîtier externe ces appareils peut-être maintenus avec un bandeau souple.

- Les systèmes auditifs à ancrage osseux. Contrairement aux aides auditives ordinaires, qui amplifient les sons acoustiques pénétrant dans le conduit auditif, ces implants traitent la déficience auditive par la conduction osseuse des vibrations sonores vers l'oreille interne. La pose nécessite un acte chirurgical.

Suivi et entretien des aides auditives

Comme pour ceux destinés aux adultes, les appareils auditifs pour enfant se salissent et doivent être nettoyés fréquemment. Le nettoyage est comme pour les appareils auditifs des adultes, c'est-à-dire quotidien. Produit nettoyant, lingettes nettoyantes ou boîtier asséchant… Les audioprothésistes de Ideal Audition sauront vous donner tous les conseils d’entretien pour que les aides auditives de vos enfants restent saines et opérationnelles le plus longtemps possible. Les patients même les plus jeunes ont un suivi régulier tous les 4 mois environ, et sur demande en cas de souci sur l'appareil ou de baisse de l'acuité auditive.

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.