Selon Ameli.fr, le syndrome du bébé secoué désigne un traumatisme crânien qui survient lorsque l'on secoue violemment un jeune enfant. Comme son cerveau ne remplit pas encore entièrement sa boite crânienne, les secousses le projette contre les parois du crâne. Celles-ci sont parfois volontaires : généralement un des parents, épuisé nerveusement, perd ses moyens et son contrôle. Il secoue alors l’enfant pour qu'il arrête d'entendre des cris. Mais une simple maladresse peut aussi engendrer le syndrome du bébé secoué comme une tentative de réanimation mal effectuée. Cette forme de maltraitance est considérée comme une urgence médicale.

Selon les médecins de l’hôpital Necker à Paris, le nombre de bébés secoués aurait “doublé” entre janvier et juin 2021. Le rapport publié le 31 août 2022 indique que parmi les 99 nourrissons inclus dans l’étude et atteints de SBS (syndrome du bébé secoué), les signes de gravité des violences infligées étaient très fréquents. “87 % avaient une rupture des veines ponts, 75 % des hémorragies rétiniennes, 32 % des fractures, 26 % un état de mal épileptique, et 13 % sont décédés. Par rapport à la période pré-pandémique (2017-2019), l'incidence de SBS est restée stable en 2020 puis a doublé en 2021 et sa mortalité a été multipliée par 9.

Syndrome du bébé secoué : des symptômes précis

Selon le ministère de la Santé, après les secouements, des symptômes pouvant être en rapport avec une atteinte neurologique grave surviennent immédiatement :

  • Somnolence inhabituelle, troubles de la conscience ;
  • Rigidité du corps ou au contraire une perte du tonus ;
  • Mouvements anormaux ou convulsions : les bras et les jambes se raidissent ou se mettent à bouger de manière incontrôlable ;
  • Difficultés à respirer ou des pauses respiratoires ;
  • Diminution de l’appétit, refus de manger ou vomissements sans raison apparente ;
  • Perte des sourires ou des babillages habituels ;
  • Moins bon contact, extrême irritabilité, pleurs inhabituels ;
  • Troubles oculaires : les yeux ont des mouvements anormaux, les pupilles sont de dimensions inégales, l’enfant louche ou ne suit plus du regard.)

Deux numéros verts existent pour entrer en contact avec des professionnels de la petite enfance : la ligne “Allo Enfance en danger” joignable au 119 disponible 24h/24 et 7j/7.

Ainsi que la ligne “Allo Parents Bébé” de l’association Enfance et Partage qui a pour mission d’écouter, de soutenir et d’orienter les parents inquiets dès la grossesse et jusqu’aux trois ans de l’enfant, joignable au 0 800 00 34 56, du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h.

Sources

Ameli.fr

https://www.ameli.fr/hauts-de-seine/assure/sante/urgence/bebe-enfant/syndrome-bebe-secoue?text=syndrome%20du%20b%C3%A9b%C3%A9%20secou%C3%A9

Rapport de l'Assistance publique des hôpitaux de Paris

https://www.aphp.fr/contenu/lincidence-du-syndrome-du-bebe-secoue-double-et-la-mortalite-associee-decuple-en-region

Ministère de la Santé et de la Prévention

https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/familles-enfance/protection-de-l-enfance-10740/proteger-les-enfants-face-aux-differentes-formes-de-maltraitances/syndrome-bebe-secoue#:~:text=Secouer%20un%20b%C3%A9b%C3%A9%20est%20une%20maltraitance%20qui%20peut%20%C3%AAtre%20mortelle,-Aussi%20appel%C3%A9%20%22traumatisme&text=Sa%20t%C3%AAte%20se%20balance%20rapidement,la%20moelle%20%C3%A9pini%C3%A8re%20peuvent%20survenir.

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.