Litiere pour chat : 4 dangers insoupconnes

Plus de 25% des foyers français possèdent un chat comme animal de compagnie. Et qui dit félin, dit litière. Mais ce bac posé avec nonchalance dans un coin de votre salon n'est pas sans danger. Les poussières de la litière, inhalées au quotidien, peuvent nuire à votre santé. Le point. 

Litière pour chat : de quoi est-elle composée ?

En France, les 10 millions de chats domestiques produisent environ 400 000 tonnes de déchets par an, soit 13 kg de litière chaque seconde. Un impact sur l'environnement assez conséquent, surtout lorsque l'on se penche sur sa composition...

Généralement, ce lit absorbant est constitué d'ingrédients d'origine minérale comme le gravier, le quartz ou encore l'argile, présentés sous forme de petits cailloux plus ou moins fins. Il a pour rôle d'absorber   les odeurs et les liquides, comme l'urine de l'animal. Néanmoins, il existe de nombreuses sortes de litières, aux caractéristiques bien spécifiques. En voici la liste : 

  • Les litières végétales : à base de fibres de bois, de copeaux ou de granulés, les litières végétales sont à 100 % naturelles et biodégradables. Elles retiennent en général assez bien les odeurs et sont appréciées des chats pour leur texture. 
  • Les litières minérales : ces litières sont composées de matériau minéral, à savoir le gravier, le quartz, les dérivés de sable ou même l'argile. Elles se présentent sous forme de gravillons plus ou moins fins et ont l'avantage de posséder de bonnes propriétés absorbantes. En revanche, elles tendent à dégager beaucoup de poussière, elles sont donc déconseillées pour les chats ayant des difficultés respiratoires et les humains qui peuvent y être sensibles également en cas d'allergies ou d'asthme par exemple.
  • Les litières agglomérantes : les litières agglomérantes, qui peuvent aussi bien être minérales que végétales, forment des boulettes sous l'action de l'urine du chat. Elles sont bien plus pratiques à changer que les autres, car il ne vous reste plus qu'à enlever les boulettes et à remettre de la litière propre. 
  • Les litières de silice : ces litières sont formées de zéolithe. La zéolithe appartient à la catégorie des minéraux. Elle permet notamment d'adoucir ou de purifier l'eau. Les liquides sont drainés vers l'intérieur des grains, ce qui entraîne une meilleure rétention des odeurs
  • Les litières en papier recyclé : les litières en papier recyclé sont composées de granulés fabriqués à partir de papier recyclé. Exemptes de produits chimiques et d'additifs, ces litières sont biodégradables. 

 

 

Une grave inflammation pulmonaire

1/5
Litière pour chat : 4 dangers insoupçonnés

Inhaler des poussières de litière pour chat pourrait aggraver les pathologies inflammatoires pulmonaires. C'est ce qu'en ont conclu les membres du laboratoire du centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon. 

L'étude a porté sur le cas d'une patiente souffrant de sarcoïdose (maladie inflammatoire pulmonaire qui touche en général les poumons), qui manipulait de la litière pour chat.

Les mesures faites à trois domiciles différents ont montré un taux important de particules fines PM10 qui comportent des dangers pour la santé (Elles sont par exemples dégagées en quantité lors de travaux dans le bâtiment, ndlr). 

Alors qu'elle ne devrait pas dépasser les 100 microgrammes par mètre cube, les valeurs mesurées ont pu atteindre jusqu'à 20 000 microgrammes et parfois encore 500 plus de dix minutes après.

Des réactions immuno-allergiques

2/5
Litière pour chat : 4 dangers insoupçonnés

Nettoyer régulièrement la litière de votre chat est important car la protéine responsable des réactions allergiques produites par la salive, les poils et les squames se retrouvent également dans les urines.

En cas d'allergie avérée, demandez conseil à votre médecin à propos des différents anti-allergènes qui vous conviennent, ainsi que les autres manières possibles de gérer le problème.

Litière pleine de poussière : gare à la surcharge pulmonaire !

3/5
Litière pour chat : 4 dangers insoupçonnés

L'étude menée par le centre hospitalier Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon affirme qu'une inhalation répétée de particules "pourraient aboutir à une surcharge pulmonaire". La faute, selon les auteurs, à la composition des litières faites d'argile et de silice.

La litière pollue votre intérieur

4/5
Litière pour chat : 4 dangers insoupçonnés

C'est un fait : la plupart des litières pour chats sont mauvaises pour l'environnement. Elles consomment des ressources non renouvelables (comme de l'argile extraite de carrières), elles produisent des poussières dangereuses lors de leur fabrication (dans le cas de litières blanchies, parfumées ou traitées au fongicide ou au pesticide), et forment trop de cendres lors de leur incinération. 

Litière : comment faire pour minimiser les risques pour votre santé ?

5/5
Litière pour chat : 4 dangers insoupçonnés

Pour protéger votre santé, vous devez changer la litière de votre chat à l'extérieur et privilégier une litière végétale écologique qui produit très peu de poussières. Aérez également bien votre maison et préférez un bac à litière ouvert pour que les poussières s’évacuent facilement lorsque votre félin gratte les cristaux pour recouvrir ses déjections.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Attention aux poussières dégagées par la litière pour chats, Le Progrès, 10 janvier 2015.

La litière de son chat : laquelle, comment la choisir ?, Jardiner, Le Monde.fr.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.