Ecouter l'article :

Les tests Covid réalisés dans le nez ne sont "pas sans risque". C’est l’alerte qu'avait donné ce 8 avril l’Académie de médecine pour tous les tests dits "nasopharyngés". Elle expliquait alors que ces prélèvement peuvent entraîner "désagrément, douleur ou saignement" ainsi que la survenue de "brèches de l'étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite". Une nouvelle étude publiée le 29 avril dernier dans le JAMA Otolaryngol Head Neck Surgery vient confirmer l'existence de complications avec ces test naropharyngés. Les chercheurs de l'hôpital universitaire d'Helsinki ont étudié la fréquence et le type de complications entraînés par les prélèvements nasopharyngés.

L’auteur principal de l'étude, le Dr Anni Koskinen de l'hôpital universitaire d'Helsinki, rappelle que dans le prélèvement nasopharyngé l’écouvillon approche des structures critiques, dont les orbites, la base du crâne ainsi qu’un système vasculaire dense. Pendant les sept mois qu'a duré l'étude, 643 284 tests nasopharyngés ont été réalisés. Après étude des rapports de complications liés au test, ils ont ont constaté qu'il y avait eu 8 consultations liées à des complications survenues après le test. Il s'agissait de sept femmes et d'un homme âgé de 14 à 79 ans. 4 saignements nasaux et 4 écouvillons cassés, tous survenus immédiatement après l'échantillonnage, ont également été recensés. Aucun de ces huit patients n'a toutefois été testé positif au coronavirus.

Des saignements qui auraient pu être mortels

L'étude précise que les écouvillons cassés ont été retirés par endoscopie nasale sous anesthésie locale, tandis que les saignements nasaux ont été traités par médicaments, à l'aide de pansements ou ont nécessité des procédures chirurgicales et endovasculaires. Si la fréquence des complications, estimée à 1,24 cas pour 100 000 tests nasopharyngés reste très faible, certains des saignements auraient pu être mortels. L'étude évoque des risques de septicémie et une possible "hémorragie massive". Les pansements au niveau du nez ont également causé des infections.

Les tests RT-PCR sur écouvillon nasopharyngé sont souvent utilisés comme principale méthode de diagnostic car il donne des résultats précoces, toutefois, les auteurs de l'étude rappellent l'importance de rester vigilant car un recours excessif à la force ou une mauvaise direction de l'écouvillon vers le crâne peuvent être lourds de conséquences. Le nez reste proche de structures vitales telles que la base du crâne. Les patients victimes d'écouvillons cassés dans leur nez ont parfois eu des saignements nasaux ayant rendu leur récupération difficile. Les complications ont également exposé le personnel soignant au risque d'une procédure générant des aérosols.

Ne pas placer la tête du patient en hyperextension

Afin de prévenir le risque lésionnel, l’Académie nationale de médecine recommande de "s’enquérir, avant tout prélèvement, d’éventuels antécédents accidentels ou chirurgicaux de la sphère ORL pouvant modifier l’anatomie des cavités nasales et sinusales". Le collège scientifique suggère également de ne pas placer la tête du patient en hyperextension lors du prélèvement, mais la maintenir en position naturelle, le menton parallèle au sol. En outre, il vaudrait mieux introduire l’écouvillon en suivant horizontalement le plancher de la cavité nasale et ne pas le dévier vers le haut, en direction de la base du crâne. L’Académie préconise donc de réserver la réalisation de ces tests "aux professionnels de santé formés" et recommande de privilégier des prélèvements salivaires pour les enfants.

Sources

Complications of COVID-19 Nasopharyngeal Swab Test, 29 avril2021. 

https://jamanetwork.com/journals/jamaotolaryngology/fullarticle/2779393?guestAccessKey=e53ca4f3-dcec-41d6-ac4d-c7ad77b4637c&utm_source=For_The_Media&utm_medium=referral&utm_campaign=ftm_links&utm_content=tfl&utm_term=042921

Les prélèvements naso-pharyngés ne sont pas sans risque, Académie Nationale de Médecine, 8 avril 2021.

https://www.academie-medecine.fr/les-prelevements-nasopharynges-ne-sont-pas-sans-risque/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.