Maladie des griffes de chat : des complications graves

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes griffures de chats, même les plus anodines, peuvent provoquer des maladies infectieuses graves. L’une d’entre elle, due à la bactérie Bartonella, prend de l'ampleur dans l'hexagone et... inquiète. Plus connue sous le nom de la maladie des griffes de chats, elle peut entraîner des complications très sérieuses : convulsions, coma, troubles mentaux, mais aussi atteinte du coeur, des yeux, des poumons...
Maladie des griffes de chat : des complications gravesIstock
Sommaire

La Bartonella, du nom de la bactérie qui les cause est une maladie infectieuse qui se transmet par le chat. Ce dernier contracte cette bactérie via les puces qui s’immiscent sur son pelage. "Soit il ingère une puce contaminée, soit il s’infecte en se grattant", explique le Dr Gauthière Viale-Brun, vétérinaire spécialisée en traitement des parasites externes pour les animaux de compagnie.

En se grattant, votre chat se fait des microlésions sur la peau, via lesquelles les puces vont pouvoir l’infecter. "Votre animal sera alors susceptible de vous transmettre l’agent pathogène via les griffures et les morsures", précise la spécialiste.

Un tiers des personnes griffées par leur chat développe une infection

Chaque année en France, on estime 4 à 6 cas de maladie des griffes du chat pour 100 000 habitants, selon l’Assurance Maladie. En effet, cette pathologie devient de plus en plus courante. "Les foyers comptent de plus en plus d’animaux de compagnie, parmi lesquels les chats sont particulièrement présents", ajoute le Dr Viale-Brun.

Malheureusement, 24 à40 % des chats européens sont porteurs de la Bartonella au cours de leur vie. "Et 20 à 60 % d’entre eux présentent une bactériémie, ce qui signifie que la bactérie atteint le sang", explique la vétérinaire. En effet, les infestations des félins par les puces sont fréquentes. Ainsi, un tiers des personne s griffées finissent par développer une infection.

Maladie des griffes de chat : quelles complications ?

Certes l’infection reste en principe bénigne, mais l’humain n’est pas à l’abri de complications. En effet, dans 5 à 10 % des cas, la maladie des griffes de chat affecte le système oculaire, le cerveau, le cœur, ou encore les poumons...

Vidéo : Un lycée envahi par les punaises de lit dans le Finistère

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Gauthière Viale-Brun, vétérinaire spécialisée en traitement des parasites externes pour les animaux de compagnie et responsable scientifique du laboratoire Boehringer Ingelheim

Griffures de chat, Assurance Maladie, Septembre 2017