Ganglion : quand faut-il s'inquiéter ?

Palper un ou des ganglions sous la peau est souvent une source d'inquiétude. Certains signes peuvent vous permettent de savoir si vous devez vous inquiéter ou non. Le point avec le Dr Jean-Pierre Fombeur, médecin ORL.

 

Publicité

© IstockQuelles infections possibles selon la localisation du ganglion ?

Restez calme ! Le plus souvent, lorsqu'un ganglion gonfle, il s'agit d'une infection localisée en cours ou qui s'est produite il y a plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Publicité
Publicité

Au cou ou sous la mâchoire : une infection au niveau dentaire ou de la sphère ORL, si vous souffrez d'une angine, ou d'un gros rhume par exemple.

Dans le pli de l'aine : une infection au niveau des jambes ou des pieds, provoquée par des écorchures, une blessure, une piqûre d'insecte, un panaris...

Sous l'aisselle : une infection au niveau des bras ou de la main, provoquée par des plaies...

Si d'autres symptômes (fièvre, douleurs, toux, fatigue..) existent, consultez un médecin.

Quand consulter ?

'Si la présence de ganglions s'accompagne d'autres signes (asthénie, fièvre, éruptions cutanées, toux...), cela peut être le signe d'une infection plus importante (maladies infectieuses de l’enfance), ou des maladies comme la mononucléose infectieuse, la toxoplasmose...', précise le Dr Jean-Pierre Fombeur.

Pour établir un diagnostic précis, le médecin peut demander un bilan sanguin, une radio du thorax, un examen ORL, voire un scanner.
Après avoir traité la cause de l’infection, le volume du ou des ganglions devrait régresser dans les trois semaines suivantes.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X