Sommaire

Quelles infections possibles selon la localisation du ganglion ?

Quelles infections possibles selon la localisation du ganglion ?© Istock

Restez calme ! Le plus souvent, lorsqu'un ganglion gonfle, il s'agit d'une infection localisée en cours ou qui s'est produite il y a plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Au cou ou sous la mâchoire : une infection au niveau dentaire ou de la sphère ORL, si vous souffrez d'une angine, ou d'un gros rhume par exemple.

Dans le pli de l'aine : une infection au niveau des jambes ou des pieds, provoquée par des écorchures, une blessure, une piqûre d'insecte, un panaris...

Sous l'aisselle : une infection au niveau des bras ou de la main, provoquée par des plaies...

Si d'autres symptômes (fièvre, douleurs, toux, fatigue..) existent, consultez un médecin.

Quand consulter ?

'Si la présence de ganglions s'accompagne d'autres signes (asthénie, fièvre, éruptions cutanées, toux...), cela peut être le signe d'une infection plus importante (maladies infectieuses de l’enfance), ou des maladies comme la mononucléose infectieuse, la toxoplasmose...', précise le Dr Jean-Pierre Fombeur.

Pour établir un diagnostic précis, le médecin peut demander un bilan sanguin, une radio du thorax, un examen ORL, voire un scanner.
Après avoir traité la cause de l’infection, le volume du ou des ganglions devrait régresser dans les trois semaines suivantes.

Le signe d'une infection souvent bénigne

Pourquoi ? Un ganglion prend du volume* en général lorsqu'il fait face à un agresseur (germes...), qui provoque une infection. C'est une réaction de défense naturelle du corps. Si cette infection est limitée et localisée, le gonflement le sera également. En cas d'angine, ce sont les ganglions du cou qui seront touchés. S'il s'agit d'une infection au niveau de la jambe, ceux du pli de l'aine gonfleront.

A quoi servent-ils ? Les ganglions sont répartis dans l'ensemble de l'organisme, et servent de filtre à la lymphe**. Leur mission : bloquer les virus, bactéries... qui pourraient passer dans le sang, puis les détruire en produisant des globules blancs. L'augmentation de leur volume montre qu'ils combattent l'infection.


* on l’appelle souvent adénopathie.
** La lymphe est une sorte de liquide clair. Issue du sang, elle circule dans le système lymphatique, un réseau parallèle aux veines. Sur le trajet, se trouvent les ganglions lymphatiques, dont la mission est de filtrer la lymphe et d'éliminer les 'intrus'.

Quand s'inquiéter ?

Si un ou des ganglions apparaissent sans cause apparente d'infection et sans aucun autre symptôme, s’ils sont durs, indolores, s’ils ne disparaissent pas au bout de trois semaines mais au contraire augmentent de façon progressive, il vous faut consulter un médecin.

En effet : la présence de ganglion(s) silencieux au cou, à l'aisselle ou à l'aine qui ne régresse(nt) pas peut être le signe d'une maladie plus grave. Cela reste rare, mais il peut s'agir d'une tumeur maligne: lymphome, leucémie, maladie de Hodgkin, cancer du sein (avec un possible ganglion au niveau de l'aisselle), métastase d’un cancer ORL (ganglion cervical), mélanome malin, cancer de la peau, voire la découverte d’une séropositivité au VIH.

Ce n'est pas toujours un ganglion

C'est quoi alors ? Il est possible de confondre une petite masse comme un kyste sébacé, une boule de graisse (lipome) ou une hernie (au niveau de l'aine par exemple) avec un ganglion. Rien de grave, mais mieux vaut consulter pour en être sûr.

Sachez-le : les personnes très minces peuvent parfois sentir au toucher certains ganglions (superficiels) notamment au niveau de l'aine. Du moment que ces ganglions ne grossissent pas subitement, cela ne présente rien d'anormal.

Les enfants plus sujets aux ganglions

Pourquoi ? Souvent, la découverte d'un ou de plusieurs ganglions chez l'enfant est loin d'être grave. Les enfants de moins de 8 ans ont souvent de petits ganglions augmentés de volume pendant de longues périodes (notamment en hiver) au niveau du cou et de l'aine. 'Ils correspondent aux petites infections ORL dont ils sont régulièrement sujets, mais aussi aux écorchures, petites plaies, piqûres de moustique surinfectées...', explique le Dr Jean-Pierre Fombeur. Donc, pas d'inquiétude!

Cependant : consultez rapidement si un gros ganglion apparaît brusquement, surtout s'il est douloureux et dur ou si plusieurs ganglions grossissent à plusieurs endroits du corps.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Remerciements au Dr Jean-Pierre Fombeur, médecin ORL

Vidéo : Cancer du sein : quels sont les vrais symptômes ?

mots-clés : Gonflement, Douleur sein
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.