Maux de tête : les douleurs inquiétantes

Le mal de tête ? Tout le monde le connaît. Également appelé céphalée, il est généralement sans gravité et se soigne facilement à l'aide de paracétamol ou d'aspirine. Toutefois, il arrive que les maux de tête soient la conséquence d'une pathologie sous-jacente. Découvrez les douleurs qui doivent vous inquiéter et vous inciter à consulter.
Istock

Le mal de tête brutal et insupportable

Lorsqu'un mal de tête apparaît de manière brutale et provoque une douleur vraiment insupportable, il est impératif de se rendre aux urgences. Ce genre de mal de tête fera tout de suite penser à une hémorragie méningée ou à un accident vasculaire cérébral (AVC) au médecin chargé de vous diagnostiquer.

Le mal de tête progressif

Le mal de tête progressif est récent et vous fait de plus en plus souffrir. Il évoque plusieurs maladies comme celles d'origine infectieuse (la méningite, l'encéphalite ou encore un abcès), celles d'origine inflammatoire (phlébite ou maladie de Horton) ou encore celles cancéreuses ou tumorales. Dans tous les cas, une hospitalisation est nécessaire.

Le mal de tête permanent

Ces types de maux de tête sont les plus fréquents et engendrent des douleurs du matin au soir. Généralement, les examens ne montrent rien d'anormal, mais, dans quelque cas, il est possible de découvrir un traumatisme crânien aussi appelé « céphalée du syndrome post-traumatisme crânien». Autrement, seul un traitement sachant soulager ces douleurs chroniques est envisagé.

Le mal de tête sous forme de crises

Si vous souffrez d'un mal de tête de quelques heures (jusqu'à 48 heures), il s'agit probablement d'une migraine et ça se soigne très bien! Les sinusites, les troubles oculaires ou les algies vasculaires de la face sont aussi des causes plausibles.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :