Dans un article publié le 13 juillet dans Biochemical and Biophysical Research Communications, les résultats d’une étude japonaise montre que le natto, un plat traditionnel nippon serait efficace contre le SRAS-CoV-2, le virus responsable de l’épidémie de coronavirus. “Dans cette étude, nous avons étudié les effets antiviraux du natto sur le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, et l'herpès virus bovin 1 (BHV-1), qui provoque des maladies respiratoires chez les bovins” a déclaré Tetsuya Mizutani, directeur du Center for Infectious Disease Epidemiology and Prevention Research à l'Université d'agriculture et de technologie de Tokyo (CEPiR-TUAT), l’auteur de l’étude.

Qu’est-ce que le natto ?

Le natto est un plat traditionnel japonais. Si le natto est parfois comparé au fromage, il s’agit d’un aliment réalisé à partir de la fermentation des graines de soja avec la bactérie bacillus subtilis, ou nattokin. Le natto fait partie des aliments de base de la cuisine nippone, d’ailleurs, la plupart des Japonais en raffole ! "Traditionnellement, les Japonais supposent que le natto est bénéfique pour leur santé" rapporte Tetsuya Mizutani. En effet, de nombreuses études scientifiques ont prouvé que ce plat permettait de prévenir les accidents cardiovasculaires et les maladies cardiaques.

Les effets antiviraux du natto sur le SRAS-CoV-2

Les chercheurs de l’étude ont préparé deux extraits de natto (à partir de la nourriture). L’un des extraits était chaud et l’autre froid. Les scientifiques ont appliqué ces extraits à des ensembles de cellules cultivées en laboratoire provenant de bovins et d'humains. Un ensemble était infecté par le SRAS-CoV-2, tandis que l'autre était infecté par le BHV-1. Les chercheurs ont pu observer que le SARS-CoV-2 et le BHV-1 traités avec l'extrait de natto froid ont perdu la capacité d'infecter les cellules. “Nous devons créer des traitements pour ceux qui développent le COVID-19. Ce travail peut offrir un élément important pour une telle conception pharmaceutique” a déclaré Tetsuya Mizutani, l’auteur de l’article.

Natto et Covid-19 : des résultats encore à confirmer

Si les premiers résultats sont prometteurs, Tetsuya Mizutani, le directeur du Center for Infectious Disease Epidemiology and Prevention Research à l'Université d'agriculture et de technologie de Tokyo reste prudent : “des études supplémentaires sont nécessaires pour identifier les mécanismes moléculaires exacts à l'œuvre. De plus, la recherche ne fournit aucune preuve d'une infection virale réduite simplement en mangeant du natto.” Il faut donc rester vigilant sur les résultats de cette étude et continuer de suivre les recommandations gouvernementales face à l'épidémie de covid :

  • Aller vers la vaccination de tous les Français ;
  • Port du masque dans certains lieux ;
  • Distanciation physique ;
  • Se faire dépister en cas de contact avec une personne infectée ;
  • S’isoler en cas de test positif.

Pour rappel, l’épidémie de coronavirus est apparue fin 2019 en Chine continentale. Le virus SARS-CoV-2 est à l'origine d'une pandémie déclarée le 11 mars 2020 par l'OMS. En France, les premiers cas ont été déclarés le 24 janvier 2020.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0006291X21010718?via%3Dihub

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus?xtor=SEC-3-GOO-[]-[511792643929]-S-[covid]

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.