Les autorités sanitaires françaises ont décidé de retirer du marché le test antigénique "Viva Diag". Comme le rapporte France Bleu Provence, le retrait de ce test fabriqué par la société chinoise Viva Chek, pourtant homologué pour le dépistage du Covid-19, fait suite à des cas avérés de "faux positifs.

Les performances et la sécurité non garanties

On apprend que 22 000 pharmacies de France ont ainsi reçu ce lundi 14 décembre une alerte sanitaire de l'Agence du médicament (ANSM), relayée par un message de Jérôme Salomon. "Nous vous demandons de ne plus utiliser le test rapide Viva Diag Test Rapide SARS-CoV-2 Ag et de mettre en quarantaine ceux qui seraient en votre possession, par mesure de précaution", assure le directeur général de la Santé dans ce message. "Les investigations menées par l’ANSM confirment que les performances et la sécurité d'utilisation de ce dispositif ne sont pas garanties", justifie également l’ANSM.

C'est un retrait qui tombe au mauvais moment juste avant les fêtes de Noël, période durant laquelle les Français vont massivement se faire tester. Pour rappel, les tests antigéniques sont plus rapides, avec des résultats en 30 minutes maximum, mais aussi moins sensibles que les tests PCR et donc moins fiables en cas de faible quantité de charge virale.

Tous les tests rapides ne se valent pas

Depuis leur mise sur le marché au mois d’octobre pour "compléter et renforcer" la stratégie de dépistage, la fiabilité de certains tests antigéniques (environ 80 sur le marché en France) pose question. En effet, selon une étude menée par l’AP-HP sur neuf tests rapides mis sur le marché en France, tous ne se valent pas. Résultat, "les tests AMP, Novel et Sofia ont fait la preuve des meilleures performances en matière de sensibilité et de spécificité". À l'inverse, "sur la base des données étudiées, les tests CerTest, GenBody, Nadal, GenSure, Quick Profile et Toda n'ont pas démontré une sensibilité suffisante pour être utilisés dans les indications des tests antigéniques rapides", poursuit l'AP-HP.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Dépistage de la COVID-19 : ne plus utiliser les tests rapides VivaDiag en raison de faux positifs - Point d'Information, ANSM, 14 décembre. 

Coronavirus : un test rapide retiré du marché français après des "faux positifs", France Bleu Provence, 17 décembre 2020. 

Évaluation de la performance diagnostique de neuf tests rapides antigéniques COVID-19, aphp.fr, 10 décembre.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.