Manger du yaourt ou du fromage pourrait favoriser le cancer de la prostate !

Si vous aimez le fromage et les yaourts, méfiez-vous. Selon une nouvelle étude, les produits laitiers pourraient augmenter votre risque de cancer de la prostate.
Manger du yaourt ou du fromage pourrait favoriser le cancer de la prostate !Istock

Des chercheurs de la Mayo Clinic ont récemment mené une étude, publiée dans le Journal de l'American Osteopathic Association, afin de déterminer si les aliments d'origine végétale ou animale augmentaient ou non le risque de cancer de la prostate.

Pour rappel, selon l’Institut national du cancer, le cancer de la prostate se situe au 1er rang des cancers chez l'homme, nettement devant les cancers du poumon et du côlon-rectum.

Il représente près de 26 % de l’ensemble des cancers masculins. Il survient dans environ 66 % des cas, chez des hommes âgés de 65 ans et plus.

Les produits laitiers favorisent la progression du cancer de la prostate

Certaines études antérieures avaient déjà démontré que les produits laitiers représentent la principale source de calcium dans les pays occidentaux, où l’incidence de cancer de la prostate est élevée. Comparativement, le taux de ce cancer est bas en Asie, où la consommation de produits laitiers est faible.

Pour prouver ce lien de cause à effet, les chercheurs de la Mayo Clinic ont examiné plus de 47 études existantes sur le sujet, impliquant plus d'un million de participants. Ils ont rassemblé des informations sur le régime alimentaire et les habitudes de vie des sujets, par exemple s'ils fumaient ou faisaient de l'exercice.

Après avoir analysé les résultats, l’équipe a découvert qu’une forte consommation de produits laitiers, comme le lait et le fromage, était associée à un risque accru de cancer de la prostate.

Mais comment expliquer que les produits laitiers puissent initier ou favoriser la progression de ce cancer ? Plusieurs hypothèses ont déjà été émises dans d’autres études.

En premier lieu, l’augmentation des apports en calcium avec la consommation de lait pourrait supprimer la conversion de la vitamine D 25(OH) en un métabolite qui a des effets antiprolifératifs sur les cellules de cancer de la prostate.

Une autre hypothèse est que le lait est une source d’œstrogènes (hormones femelles) qui sont associés au cancer de la prostate.

Enfin, la dernière hypothèse passe par le niveau plus élevé d’IGF-1, un facteur de croissance qui stimule le développement des tissus. Or, bien que nous avons besoin d'IGF-1, des taux trop élevés ou trop bas peuvent être problématiques.

À l’inverse, l’alimentation végétale réduit le risque !

Les auteurs de l’étude n’ont constaté aucune association claire entre un risque élevé de cancer de la prostate et d’autres aliments de source animale, tels que la viande rouge et blanche, la viande transformée, le poisson et les œufs.

Ils ont toutefois mesuré une association entre un risque réduit et une alimentation végétale.

L’auteur principal de l’étude, l’oncologue John Shin, a expliqué dans un communiqué que l’étude “mettait en lumière une source de préoccupation concernant une consommation élevée de produits laitiers”, avant d’ajouter, que "les résultats corroborent également un nombre croissant de preuves sur les avantages potentiels des régimes à base de plantes."

Toutefois, le docteur Shin a précisé que d’autres travaux seront nécessaires pour confirmer les associations qui ont été constatées.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer
Source(s):

Effet des aliments d'origine végétale et animale sur le risque de cancer de la prostate, Le journal de l'American Osteopathic Association, octobre 2019. 

Le cancer de la prostate, Institut national du cancer, 3 juillet 2019. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :