Covid-19 : il peut causer un syndrome de Guillain-Barré

Plusieurs études rapportent que certains patients atteints de coronavirus sévère ont fini par développer un trouble du système nerveux : le syndrome de Guillain-Barré. Une preuve de plus en faveur d’une atteinte neurologique par le Covid-19. Que savons-nous de ce phénomène ?
Covid-19 : il peut causer un syndrome de Guillain-BarréIstock
Sommaire

Ce n’est plus un secret : le Covid-19 aurait le pouvoir de s’attaquer à notre cerveau. Plusieurs études scientifiques vont dans ce sens. On cite le cas d’une patiente atteinte par le coronavirus présentant une encéphalopathie hémorragique aiguë nécrosante (cf. revue Radiology), ou encore les cas de plusieurs personnes victimes de myopathie, AVC, hémorragies cérébrales, épilepsie (cf. JAMA Neurology).

L’atteinte neurologique par le Covid-19 a également été confirmée par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lors de son point presse du 20 avril 2020. "Il y a plusieurs semaines, je vous avais exposé la notion d'anosmie et d'agueusie [la disparition de l'odorat et du goût, ndlr]. Ce sont des atteintes neurologiques, puisque ce sont des nerfs qui déterminent le goût et l'odorat, a expliqué le Pr Salomon, interviewé par Medisite en direct. Cela s'explique par l'attaque du virus sur les fosses nasales et donc on avait cette explication, qui est que, quand le virus est présent dans la sphère ORL, il peut attaquer ses nerfs et donner ces symptômes".

La perte de ces deux sens s'expliquerait par la capacité du Covid-19 à s'attaquer à notre système nerveux, en endommageant les zones traitant les informations olfactives (relatives à l'odorat).

En outre, d'autres symptômes peuvent révéler une atteinte cérébrale par le coronavirus. On pense notamment au syndrome de Guillain-Barré, également identifié par plusieurs chercheurs dans le contexte du Covid-19.

Covid-19 : qu’est-ce-que le syndrome Guillain-Barré ?

Alors que la plupart des patients atteints de Covid-19 développent des symptômes banals comme de la fièvre, une toux, de la fatigue, une gêne respiratoire, il apparaît que chez certains patients, la maladie peut se présenter sous une forme neurologique.

Un cas a été rapporté par des neurologues chinois, du Central Hospital de Jingzhou et du Ruijin Hospital de Shanghai (cf. revue The Lancet le 1er avril). Ces derniers ont identifié un syndrome de Guillain-Barré chez une femme de 61 ans, atteinte par le coronavirus. Contre toute attente, les symptômes ont commencé par ce syndrome.

Le 23 janvier, la sexagénaire aurait présenté une faiblesse aiguë dans les deux jambes ainsi qu’une fatigue importante. Elle revenait de Wuhan quatre jours plus tôt. Elle ne présentait ni fièvre, ni toux, ni douleurs thoraciques, ni diarrhée. L'auscultation pulmonaire n'a montré aucune anomalie. Toutefois, l’examen neurologique révèle une faiblesse musculaire et une absence de réflexes aux deux jambes et aux pieds. Trois jours après son hospitalisation, les symptômes progressent. Et c’est seulement au bout de huit jours que la toux et la fièvre se manifestent.

"Elle a reçu un diagnostic de syndrome de Guillain-Barré", résument les scientifiques.

Au sein du New England Journal of Medicine, une étude indique qu'entre le 28 février et le 21 mars, trois hôpitaux du nord de l’Italie ont rapporté les cas de cinq patients ayant présenté des symptômes probablement causés par Guillain-Barré.

Syndrome de Guillain-Barré : quand vos défenses immunitaires s’en prennent à votre système nerveux

Le syndrome de Guillain-Barré se manifeste lorsque le système immunitaire du patient attaque le système nerveux périphérique. Il est souvent déclenché par une infection – bactérienne ou virale – ou plus rarement par la vaccination ou une intervention chirurgicale, décrit l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

"Le syndrome peut atteindre les nerfs qui commandent les mouvements musculaires, ainsi que ceux qui transmettent les sensations douloureuses, thermiques et tactiles. Il peut ainsi entraîner une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et/ou les bras", ajoute l’OMS.

Syndrome de Guillain-Barré : êtes-vous à risque ?

Il s’agit d’une maladie rare. "Bien qu’elle puisse toucher les personnes de tout âge, elle est plus fréquente à l’âge adulte et chez les sujets de sexe masculin, détaille l’OMS. Dans les pays touchés par l’infection au virus Zika, on a observé une augmentation inattendue du nombre de cas de syndrome de Guillain-Barré".

Les cas les plus sérieux peuvent entraîner une paralysie quasi-complète. Heureusement, la plupart des personnes atteintes par ce syndrome se rétablissent pleinement, et ce, même dans les cas les plus graves.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Syndrome de Guillain-Barré, OMS, 2016

Syndrome de Guillain-Barré associé à une infection par le SRAS-CoV-2: causalité ou coïncidence?, The Lancer, 1 avril 2020

New England Journal of Medicine, 17 avril 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :