Covid-19 : la perte du goût et de l'odorat, un symptôme féminin ?

Au cours des dernières semaines, des spécialistes ORL et infectiologues européens ont observé que les patients infectés par le coronavirus présentaient des troubles de l’odorat et du goût. Une nouvelle étude vient de suggérer que ce symptôme serait particulièrement fréquent chez les femmes.
Covid-19 : la perte du goût et de l'odorat, un symptôme féminin ?Istock
Sommaire

Fin mars, lors de son point quotidien, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, nous mettait en garde pour la première fois contre la perte du goût et de l'odorat, considérés aujourd'hui comme des symptômes du coronavirus. Les otorhinolaryngologistes (ORL) ont observé "une recrudescence des cas d'anosmie, une disparition brutale de l'odorat, mais sans nez bouché, et parfois accompagnée d'une agueusie, disparition du goût".

La société française des ORL avait lancé une alerte sur la recrudescence de ces cas. Plusieurs médecins ont continué à mettre en garde la population. Depuis le 1er avril, la perte du goût et de l'odorat sont perçus comme des symptômes fréquents du coronavirus.

Perte de l'odorat et du goût : 63 % des patients sont des femmes

Une étude a été menée auprès de 417 patients infectés par le Covid-19, coordonnée par le Dr Jérôme Lechien, du service ORL de l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine), et par le Pr Sven Saussez, ORL et chercheur à l'université de Mons (Belgique) ; avec 33 médecins ORL et chercheurs dans 12 hôpitaux européens.

Les résultats montrent que 86 % des patients infectés présentent des troubles partiels ou complets de l'odorat et 88 % des troubles partiels ou complets du goût. Ils surviennent soit avant l'apparition des symptômes (généraux et ORL), soit pendant (65 % des cas), soit après (23 % des cas).

"De manière surprenante, les femmes sont nettement plus atteintes par ces symptômes et cette différence liée au sexe est significative sur le plan statistique" précise l'étude.

Parmi les 417 patients sur lesquels portait l'étude, les experts comptaient 263 femmes et 154 hommes. Les femmes représentent 63 % des patients concernés par la perte du goût et de l'odorat.

Toujours selon cette étude, seulement 44 % des patients ont récupéré leurs sens en 15 jours. Pour les autres, qui tarderaient à récupérer leur odorat, il est conseillé d’attendre environ un mois après le début de l’anosmie pour prendre rendez-vous avec un ORL et envisager une rééducation.

Perte d'odorat et de goût : que faire ?

Si vous constatez une perte d'odorat ou de goût, il est préconisé de contacter votre médecin traitant. En outre, Jérôme Salomon met en garde contre l'automédication dans ce contexte.

En effet, si on a tendance à administrer des corticoïdes en cas d'anosmie classique, il est recommandé ne pas en prendre sans avis médical. Vos défenses immunitaires pourraient en pâtir. Ne tentez pas non plus de lavage de nez. Cela risquerait de libérer le virus de la muqueuse nasale à vos poumons.

Perte d'odorat et du goût : une enquête internationale en cours...

À ce jour, les chercheurs n'expliquent pas pour quelle raison les femmes semblent davantage touchées par la perte de l'odorat et du goût. Face à l'ampleur qu'ont pris ces symptômes du coronavirus, une grande enquête internationale vient d'être lancée.

Plus de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés au sein du Consortium mondial pour la recherche afin d'étudier ce phénomène et nous aider à le comprendre. L'enquête prend la forme d’un court questionnaire (disponible en plus de 20 langues) à destination des malades ou anciens malades du Covid-19. Les scientifiques souhaitent évaluer la fréquence et la nature des cas d’agueusie et d’anosmie parmi les personnes atteintes, les comparer à d’autres pathologies et initier un suivi sur le moyen et long terme.

La participation à cette enquête est volontaire et prend environ 10-15 minutes. Les données resteront totalement anonymes et seront stockées sur des sites sécurisés. Attention, cette enquête n’a pas vocation à établir un diagnostic et ne propose pas de traitement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.