Confinement : les nouveaux departements sous surveillance renforcee

Alors que 16 départements français sont à nouveau confinés depuis 8 jours, Olivier Véran, vient d'annoncer de nouvelles restriction dans trois territoires lors de sa dernière conférence de presse du 25 mars 2021.

Trois nouveaux départements sont concernés par une nouvelle quarantaine depuis hier, à savoir l'Aube, la Nièvre et le Rhône. Un confinement plus souple puisque les écoles restent ouvertes et les sorties restent autorisées dans un rayon de 10 km.

"C’est une 3e voie que nous retenons, une voie qui doit permettre de freiner sans enfermer", a précisé de son côté le premier Ministre Jean Castex. "Avec près de 30 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour, la dégradation des indicateurs de surveillance se poursuit et fait peser une très forte tension sur le système hospitalier", déplore Santé Publique France dans son dernier rapport épidémiologique. Dans ce contexte, il paraît donc difficile de ne pas mettre en place de nouvelles restrictions.

Outre, les 19 départements désormais confinés, Olivier Véran a annoncé que 24 autres départements sont désormais placés en vigilance renforcée, soit 16 départements supplémentaires. On les passe en revue dans notre diaporama.

Troisième vague : la pression hospitalière explose en France

Pour faire face à cette troisième vague redoutable, Emmanuel Macron a évoqué jeudi de futures "nouvelles mesures à prendre dans les prochaines semaines". Et pour cause, la pression hospitalière semble incontrôlable. "Le nombre de patients COVID-19 hospitalisés en France est très élevé et en progression [...] avec 26 818 personnes hospitalisées au 23 mars", détaille Santé Publique France.

Les régions les plus touchées sont toujours l’Île-de-France, les Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces dernières présentaient les plus forts taux d’hospitalisations et d’admissions en réanimation.

Si la vaccination a permis de protéger les patients plus âgés, ce sont désormais de nombreux jeunes que l'on retrouve en réanimation. Dans certains services, on rencontre des personnes de moins de 40 ans, qui parfois étaient en parfaite santé avant d’être hospitalisées. Une situation qui serait également due à l'apparition du variant britannique, qui représente maintenant près des trois quarts des contaminations. Il se murmure que les jeunes seraient particulièrement vulnérables face à cette souche.

Faites défiler notre diaporama et découvrez quels sont les départements désormais sous surveillance renforcée.

Sources

Conférence de presse, Olivier Véran, 25 mars 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.