Maladie chronique : les associations à contacter pendant le confinement

Les personnes atteintes de maladies chroniques peuvent se poser des questions sur leur traitement et le suivi médical de leur pathologie. Mais aussi souffrir encore plus de la solitude pendant le confinement. De nombreuses associations ont donc mis en place des dispositifs d’écoute et d’entraide. Tour d’horizon.

À l’heure où les Français sont encore confinés pour un mois supplémentaire, nombre d’entre eux souffrent d’une maladie chronique. Si les mesures de distanciation sociale ne sont pas supposées impacter leur traitement, c’est parfois le cas, dans les faits. C’est pourquoi des associations ont mis en place des numéros pour maintenir le lien avec les patients et répondre à toutes leurs questions. Nous les détaillons dans ce diaporama.

Covid-19 : les malades chroniques plus à risque

Des études ont montré que les personnes atteintes de maladies chroniques sont plus susceptibles de contracter une forme grave de Covid-19. L’une des dernières en date, menée en Italie par l’Institut supérieur de la santé, sur un échantillon de 10 026 patients, a montré que l’âge moyen des patients morts du coronavirus était de 78 ans.

En outre, les patients décédés avaient en moyenne 2,7 maladies chroniques. L’affection la plus couramment observée étant l’hypertension artérielle - pour 73 % des sujets étudiés. Vient ensuite le diabète de type 2, présent chez 31,5 % des malades, puis la cardiopathie ischémique, l’insuffisance rénale chronique, la fibrillation auriculaire et la bronchopneumopathie chronique obstructive. Enfin, le cancer, l’insuffisance cardiaque, la démence, l’ictus et les maladies du foie viennent compléter ce triste tableau.

Maladies chroniques : la poursuite du traitement est essentielle

Face aux risques liés à la maladie chronique elle-même, auxquels s’ajoutent ceux du coronavirus, la poursuite du traitement est essentielle. Même si vous avez lu que telle ou telle molécule est susceptible d’aggraver les symptômes du Covid-19, il ne faut jamais interrompre brusquement son traitement sans un avis médical préalable. Le suivi avec votre médecin traitant doit être assuré pendant le confinement, en privilégiant la téléconsultation.

Quant au renouvellement de votre traitement, il est possible d’en bénéficier en se rendant directement à la pharmacie, même si votre ordonnance est expirée. Inutile, en revanche, de faire des stocks de médicaments : le dispositif DP-Ruptures, déployé par l’Ordre des pharmaciens, est censé prévenir une éventuelle pénurie.

En outre, les personnes les plus fragiles sont invitées à limiter au maximum leurs déplacements. Si un proche est en mesure de faire vos courses, cette option est à privilégier. Ce dernier doit, bien sûr, respecter les gestes barrières, pour éviter toute contamination par le virus.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète
Source(s):

Caratteristiche dei pazienti deceduti positivi a COVID-19 in Italia, Istituto Superiore di Sanità, 9 avril 2020.