Le coronavirus échappé d'un laboratoire chinois selon le Pr Luc Montagnier
Sommaire

La sécurité du laboratoire remise en question

La sécurité du laboratoire remise en question© Istock

Les États-Unis n’excluent pas que le coronavirus à l’origine de la pandémie provienne, bien que d’origine naturelle, d'un laboratoire chinois à Wuhan, et évoquent une "enquête" pour faire la lumière.

"Nous menons une enquête exhaustive sur tout ce que nous pouvons apprendre sur la façon dont ce virus s’est propagé, a contaminé le monde et a provoqué une telle tragédie", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo sur la chaîne Fox News.

Il y a 2 ans déjà, d'après un article du Washington Post, l’ambassade des États-Unis à Pékin, à la suite de plusieurs visites à l’Institut de virologie de Wuhan, avait alerté à deux reprises le département d'État américain sur les mesures de sécurité insuffisantes dans ce laboratoire qui étudiait les coronavirus chez les chauves-souris.

Fox News rapporte également que "plusieurs sources", dont la chaîne ne précise pas la nature, pensent désormais que l’actuel coronavirus émane de ce laboratoire.

À la différence de plusieurs thèses complotistes largement démenties, selon lesquelles il aurait pu s’agir d’un agent pathogène créé volontairement par les autorités chinoises (arme bactériologique), ce média américain évoque un virus naturel, étudié dans le laboratoire.

Si l'on suit cette hypothèse, le "patient zéro" serait donc un employé du laboratoire, qui aurait propagé le virus dans la population après avoir été accidentellement contaminé.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.