Des scientifiques rapportent dans une lettre parue dans le Journal of Forensic and Legal Medecine Study qu’un médecin légiste serait décédé du COVID-19, maladie qu’il avait attrapée après avoir été en contact avec une personne contaminée décédée. Il s’agirait du premier cas de transmission depuis un corps mort.

L’origine de la contamination en question ?

Les scientifiques remarquent qu’au 20 mars 2020, la Thaïlande ne comptait que deux patients COVID-19 issus du monde médical : une infirmière et un médecin légiste. Ce dernier, décédé depuis, aurait été contaminé par un mort, car il avait peu de contact avec les patients infectés soignés. Ils ajoutent “bien que les malades puissent contracter l'infection en raison sur leur lieu de travail ou lors de la diffusion dans la communauté, au moment de la survenue de ce cas, les patients en Thaïlande étaient principalement des cas importés et la propagation locale dans la communauté est limitée”.

Pour eux, le professionnel aurait ainsi pu être contaminé au coronavirus par des échantillons biologiques et des cadavres.

Contagiosité des corps : pas de données scientifiques

Nous ne savons pas actuellement avec certitude si et combien de temps peut survivre le SARS COV 2 dans un corps après la mort. En attendant des données scientifiques claires, l’OMS a rappelé que “la plupart des agents infectieux ne survivent pas longtemps dans un corps humain après la mort”.

Toutefois, les auteurs de la recherche préconisent la prudence. Ils demandent “les professionnels de la médecine légale doivent porter des dispositifs de protection, dont une combinaison, des gants, des lunettes, un bonnet et un masque. La procédure de désinfection utilisée dans les salles d'opération peut également être appliquée dans les unités de médecine légale”.

Sources

COVID-19 in forensic medicine unit personnel: Observation from ThailandJournal of Forensic and Legal Medecine, mai 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.