Ecouter l'article :

Pour la première fois depuis leur apparition, des animaux de compagnie ont été déclarés positifs à un variant, celui anglais. Comme le rapporte Futura Sciences, c'est le 12 février dernier au Texas, aux États-Unis, qu'un labrador noir et un chat à poil court ont été testés positifs au variant anglais du coronavirus le 12 février, deux jours après le dépistage de leur maître. Il s'agit en effet des premiers animaux à avoir été testés positifs à un variant. Cela vient démontrer qu'une personne infectée par un variant du coronavirus peut le transmettre à ses animaux de compagnie.

Cette découverte a été faite par le département de médecine vétérinaire de l'Université A&M du Texas. En effet un projet y a été lancé l'été dernier par une épidémiologiste, Sarah H. Hamer. Comme l'explique Futura Sciences, elle souhaite analyser la transmission du coronavirus entre humains et animaux et voir l'impact que le virus a sur eux. C'est dans ce cadre que les scientifiques effectuent des prélèvements sur tous les animaux domestiques vivant dans les foyers touchés par le virus. Dans le cas de ce labrador et de ce chat contaminés par le variant anglais aux Texas, les animaux ne présentaient aucun symptôme au moment du dépistage.

"Ce virus peut se transmettre entre humains et animaux"

Au moment du résultat confirmant la contamination par le variant anglais, le propriétaire des animaux avait indiqué qu'ils avaient présenté quelques éternuements sans gravité. Après cette contamination, les scientifiques recommandent aux personnes infectées de respecter une distanciation avec leurs animaux domestiques, comme on le fait avec les êtres humains. "Le travail effectué par l'Université A&M du Texas souligne que les animaux domestiques peuvent aussi être infectés par les variants du SARS-CoV-2. Parce que ce virus peut se transmettre entre humains et animaux, c'est important pour les personnes avec la Covid-19 de se tenir éloignées des animaux domestiques et des autres animaux, comme elles le feraient pour les autres personnes afin de prévenir la transmission du virus aux animaux", rappelle en effet le Dr. Casey Barton Behravesh, directeur du One Health Office au Center for Disease Control. Les animaux pourraient, si on ne respecte pas la distanciation en cas de contamination, devenir un réservoir du virus.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.