Picotements, tiraillements, sensation de grain de sable dans les yeux… À force de fixer les écrans toute la journée, les yeux se fatiguent et s’assèchent. « Le diagnostic de sécheresse oculaire est très fréquent », admet le Dr Marie-Caroline Trone, ophtalmologue. Cette pathologie, en pleine expansion depuis la généralisation du télétravail, ne doit pas être prise à la légère. Elle peut, en effet, avoir des conséquences sur la qualité de vie en fonction du stade de gravité.

« Nous produisons des larmes en permanence en clignant des yeux. Cette action est nécessaire pour les protéger », explique le Dr Marie-Caroline Trone avant de préciser : « On cligne sept fois moins des yeux devant un ordinateur. Ce qui engendre une sécheresse oculaire ».

La bonne distance dépend de la taille de l'écran

Vous l’aurez compris, pour préserver sa vue, il est essentiel d’adopter les bons réflexes. À commencer par se tenir à une distance raisonnable des écrans. L’œil doit se situer à une distance faisant, en moyenne, la diagonale du support regardé.

« On recommande aux patients de se tenir à une quarantaine de centimètres d’une tablette ou d’un smartphone », indique le Dr Marie-Caroline Trone. La distance idéale, entre l’œil et l’écran d’ordinateur portable serait de 60 cm, celle d’un écran fixe, 80 cm. « Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur la distance optimale avec un écran de télévision », admet l’ophtalmologue. « Mais généralement, 4-5 mètres, c’est déjà pas mal ».

Sécheresse oculaire : que faire ?

Pour éviter de fatiguer sa vue, d’autres habitudes peuvent être mises en place. « Contrairement aux idées reçues, il faut opter pour une luminosité d’éclairage suffisante et naturelle de la pièce », explique l’ophtalmologue. Il est également conseillé de réduire la luminosité de l’écran lorsque l’on travaille sur ordinateur, regarde une vidéo ou joue sur son smartphone ou sa tablette.

Les écrans, et toutes autres sources de lumière artificielle émettent de la lumière bleue, pouvant être nocive à la santé oculaire à long terme. C’est pourquoi, le port de lunettes avec filtre à lumière bleue peut être préconisé. Les porteurs de lentilles de contact peuvent être plus sujets à une sécheresse oculaire et devront donc être vigilants sur leurs habitudes de travail, notamment sur écrans.

L'exercice à pratiquer régulièrement

Enfin, une petite gymnastique des yeux est recommandée. « Lorsque l’on ressent une sécheresse, on fait une pause », insiste le médecin « on fixe un point au loin, on fait trois petits clignements, trois grands clignements puis à nouveau trois petits clignements des yeux. Le cerveau est capable de se rééduquer aux clignements seul ».

Mais alors, quand faut-il consulter ? « En cas de maux de tête persistants, il ne faut pas hésiter à aller voir son ophtalmologue. Il pourra juger du stade de gravité de la sécheresse oculaire et adapter son traitement. Des solutions existent », rassure le Dr Marie-Caroline Trone.

Sources

Merci au Dr Marie-Caroline Trone, ophtalmologue. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.