Diabete : 5 epices qui regulent la glycemie

Un Français sur dix est atteint de diabète et le pays recense entre 500 000 et 800 000 de malades qui s’ignorent, selon les chiffres du Centre européen d’étude du diabète. Reconnu comme une maladie chronique dans l’Hexagone, le diabète de type 2 ne serait pourtant pas une fatalité.

Des études ont montré qu’un changement radical du mode de vie permettrait d’en guérir complètement. Cela passe notamment par l’adoption d’une alimentation saine, une activité physique régulière et une amélioration du sommeil, souvent associés à une perte de poids. En outre, certains aliments peuvent contribuer à réguler la glycémie, comme les épices que nous vous listons dans ce diaporama.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète, qu’il soit de type 1 ou 2, se caractérise par un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie). Le diagnostic peut être posé lorsque “le taux de glycémie à jeun est égal ou supérieur à 1,26 g/l ou 7 mmol/l de sang lors de deux dosages successifs”, indique le site de l’Assurance maladie.

Le diabète de type 1 survient généralement dès l’enfance ou l’adolescence ; il est dû à une absence de sécrétion d’insuline par le pancréas. Le diabète de type 2, quant à lui, apparaît souvent un peu plus tard et de façon progressive, souvent en conséquence d’une mauvaise hygiène de vie. Cette maladie évitable résulte d’une mauvaise utilisation de l’insuline par les cellules de l’organisme.

Diabète de type 2 : on pourrait en guérir !

Considéré comme une maladie chronique - et donc incurable - le diabète de type pourrait, en réalité, être guéri. C’est notamment ce que suggère le témoignage du Pr Normand Mousseau, relayé par l’Observatoire de la prévention, de l’Institut de cardiologie de Montréal.

Ce dernier a d’abord opéré un changement radical dans son mode de vie, en modifiant son alimentation et en débutant la course à pied. Puis, il s’est intéressé aux travaux du professeur Roy Taylor de l’Université de Lancaster, au Royaume-Uni. Celui-ci a montré qu’une perte de poids rapide et une diminution de la graisse au niveau des organes interne suffisait à faire disparaître le diabète.

Le chercheur a mis au point un régime à faible teneur calorique (entre 600 et 700 calories par jour), sans amidon et riche en légumes, qu’il a testé sur 13 volontaires diabétiques et en surpoids pendant deux mois. Résultat : la majorité d’entre eux a retrouvé une glycémie normale et a réussi à la maintenir trois mois après la fin de l’étude. Dans un autre article, le Pr Taylor a montré que son approche fonctionnait aussi pour les patients sous insuline.

Un régime drastique à 600 kcal/jour a fait ses preuves en 2011

Le professeur Mousseau a donc décidé de tester cette méthode, en adoptant un régime à 600 calories durant une dizaine de jours, et en consommant au moins 200 g de légumes et 2 litres d’eau quotidiennement. Les trois semaines suivantes, il a enchaîné avec “une diète plus raisonnable à 1 500 calories”.

“À la fin de ma troisième période à 600 calories, en août 2014, j’avais atteint un poids de 165 livres (74 kg), perdant 30 livres environ (13 kg), et j’étais complètement guéri, avec une glycémie à jeun d’à peu près 5,8 mmol/l, sans aucun médicament”, écrit le scientifique. “Presque trois ans après la fin de ma cure, je mange normalement, tout en surveillant mon poids, je cours 3 fois par semaine de 8 à 10 km et je maintiens ma glycémie à jeun autour de 5,7 mmol/l”.

Ce dernier reste néanmoins conscient qu’il doit poursuivre ses efforts à vie, notamment en raison de ses prédispositions génétiques. “Et si je reprenais du poids, il est très probable qu’après quelque temps, mon pancréas se remette à me faire défaut”, ajoute-t-il. “Pour autant, je ne suis plus diabétique et c’est un grand soulagement”.

Le régime paléo est aussi efficace contre le diabète de type 2

Plus récemment, en 2015, une petite étude menée sur 14 patients a montré que le régime paléo permettait une amélioration des marqueurs sanguins du diabète dès les deux premières semaines. Ce régime s’inspire de l’alimentation de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, qui consommaient beaucoup de fruits, légumes, tubercules, noix, poisson et viande, mais aucun produit céréalier ni de sel, sucre ou laitages - arrivés avec les débuts de l’agriculture.

Sans adopter un régime aussi drastique, vous pouvez néanmoins miser sur un régime hypocalorique riche en fruits et légumes, sans céréales raffinées, ni sucre ou produits laitiers, et pratiquer une activité physique régulière. Bien dormir et réduire son stress contribue aussi à réguler la glycémie.

Enfin, notez que certaines épices possèdent une action anti-diabète, qui peuvent jouer un rôle bénéfique dans le cadre d’un mode de vie sain, comme le rappelle Gabriel Combris dans la lettre Directe Santé. Découvrez-les dans ce diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète