Une épice pour lutter contre le cancer du sein agressif dit “triple négatif” ? D’après une nouvelle étude présentée par des scientifiques américains à la réunion annuelle de l'American Physiological Society (APS), à Philadelphie, dans le cadre de la conférence Experimental Biology 2022 qui s’est tenue du 2 au 5 avril, un composé naturel contenu dans la cardamome serait capable de détruire les cellules cancéreuses du cancer du sein triple négatif.

La cardamonine, composé naturel présent dans la cardamome et d'autres plantes, pourrait avoir un potentiel thérapeutique pour le cancer du sein triple négatif. Les résultats de ces travaux montrent également que ce composé cible un gène qui aide les cellules cancéreuses à échapper au système immunitaire.

Les cancers du sein dits "triple négatifs" sont un groupe de tumeurs caractérisées par l'absence de récepteurs hormonaux (progestérone et œstrogènes) et de la protéine HER2 à la surface de leurs cellules. Ils ne sont donc pas éligibles aux traitements ciblant ces trois types de marqueurs.

Une option alimentaire sans effets secondaires

"Il a été difficile de mettre au point une thérapie ciblée pour le cancer du sein triple négatif qui soit à la fois sûre et efficace", a déclaré dans un communiqué Patricia Mendonca, professeure adjointe et analyste de recherche à la Florida A&M University de Tallahassee.

"Pour cette raison, il est absolument nécessaire d'étudier les plantes médicinales comme nouveau moyen de combattre ce cancer", assure l’auteure de l’étude. Selon elle, "le fait que la cardamonine soit utilisée depuis des siècles comme épice et, plus récemment, comme complément alimentaire montre que sa consommation est sûre et peut apporter des avantages pour la santé".

"Notre recherche montre que la cardamonine présente un potentiel pour améliorer le traitement du cancer du sein triple négatif sans avoir autant d'effets secondaires que les autres agents chimiothérapeutiques".

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont étudié les cellules cancéreuses de femmes afro-américaines et caucasiennes atteintes de cancer du sein triple négatif. Dans le cadre de cette nouvelle étude, les chercheurs ont examiné comment la cardamonine affectait l'expression du gène du Ligand (PD-L1), responsable de la mort cellulaire programmée, que l'on trouve dans les cellules tumorales. Chez les personnes atteintes de cancer du sein triple négatif, le gène PD-L1 est surexprimé au cours de la progression du cancer du sein et permet ainsi aux cellules cancéreuses d’échapper au système immunitaire de l'organisme.

Cardamome : diminue la viabilité des cellules cancéreuses

Résultat, les chercheurs ont constaté que consommer de la cardamome diminuait la viabilité des cellules cancéreuses dans les deux lignées cellulaires : chez les patientes caucasiennes et les femmes afro-américaines. Consommer cette épice a également réduit l'expression du gène PD-L1, mais uniquement dans la lignée cellulaire des participantes caucasiennes. "C'est la première étude à décrire l'effet inhibiteur de la cardamonine sur l'expression de PD-L1, ce qui est pertinent pour le traitement du cancer du sein triple négatif", a déclaré l’auteure principale de l’article.

Les chercheurs préviennent que cette recherche est encore en cours et qu’ils prévoient de réaliser d'autres études sur des cellules et des animaux pour confirmer l'efficacité de la cardamome avant de la tester sur des personnes. Les scientifiques veulent également explorer d'autres mécanismes qui pourraient être impliqués dans les propriétés anticancéreuses de la cardamonine.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Cardamonin shows promise for treating aggressive breast cancer, communiqué, 3 avril 2022.

https://www.eurekalert.org/news-releases/947459

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.