Le "mode nuit" de nos smartphones est-il un gadget sans efficacité ? Il est en tout cas souvent présenté comme un moyen d'éviter les insomnies en nous protégeant de la lumière bleue de nos appareils électroniques qui déclenchent des mécanismes de l'éveil. Une nouvelle étude parue dans la revue scientifique Sleep Health le 16 avril dernier remet en cause l'utilisé de cette fonctionnalité lancée en 2016. Les chercheurs américains de l'Université Brigham Young de l'Uta, en association avec un hôpital de Cincinnati, dans l'Ohio, assurent que le mode nuit de nos smartphones "n'améliore pas réellement le sommeil".

Pas d'amélioration de la qualité du sommeil

En pratique, le mode nuit fait passer l'écran de votre smartphone d'une lumière bleue à une teinte jaune/orangée afin de ne pas déclencher la production de mélatonine, une hormone participant à l'éveil. Dans leur étude, les chercheurs américains ont analysé le sommeil de 167 jeunes âgés de 18 à 24 ans et utilisant quotidiennement leur portable, en leur demandant de passer au moins huit heures au lit par nuit en analysant leur sommeil grâce à un appreil fixé à leur poignet. Les jeunes ont ensuite été séparés en trois groupes. Le premier était constitué des personnes utilisant leur téléphone sans mode nuit pendant une heure avant de dormir. Ceux du deuxième groupe activaient eux le mode nuit en utilisant également leur smartphone une heure avant le coucher. Le troisième groupe était enfin constitué de personnes n’ayant pas utilisé leurs smartphones avant de dormir.

Résultat, ils n'ont pas constaté de "différences significatives dans les résultats du sommeil entre les trois groupes expérimentaux". "Dans l’ensemble de l’échantillon, il n’y avait aucune différence entre les trois groupes", a déclaré dans un communiqué Chad Jensen, professeur de psychologie et principal auteur de l’étude. La fonctionnalité "mode nuit" n'améliore pas la qualité du sommeil. Selon lui le "mode nuit n'est pas supérieur à l'utilisation de votre téléphone sans mode nuit". La qualité des nuits a en revanche été meilleure pour ceux qui n’avaient pas consulté leur téléphone dans leur lit. On peut donc en conclure que ce n'est pas la lumière bleue qui affecte l'endormissement, mais la stimulation psychologique provoquée par le téléphone. Les résultats des chercheurs comprenaient la durée totale du sommeil, la qualité du sommeil, le réveil après le début du sommeil et le temps qu'il a fallu pour s'endormir.

Toutefois selon Claude Gronfier, neurobiologiste spécialiste du sommeil au Centre de recherche en neurosciences de Lyon interrogé par Ouest-France, cette étude américaine reste "passionnante" car "elle nous permet de dire que les résultats obtenus sont en ligne avec la majorité de la littérature scientifique dans le sens où l’utilisation du smartphone avant le coucher est responsable de la diminution de la quantité de sommeil". En conclusion, en mode nuit ou pas, mieux vaut éteindre son téléphone bien avant le moment du coucher et privilégier la lecture d'un livre ou l'écoute de la musique afin de ne pas être happée psychologiquement par votre téléphone et d'avoir un meilleur endormissement.

Sources

Does iPhone night shift mitigate negative effects of smartphone use on sleep outcomes in emerging adults ?, Sleep Health, Science Direct, 16 avril 2021. 

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2352721821000607?dgcid=coauthor

Is Night Shift really helping you sleep better ?, University Communications News, 25 avril 2021. 

https://news.byu.edu/intellect/is-night-shift-really-helping-you-sleep-better

Le mode nuit des smartphones est-il vraiment efficace ?, Ouest-France, 28 avril 2021. 

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2021-04-28/le-mode-nuit-des-smartphones-est-il-vraiment-efficace-fc4e2548-e64b-4ecb-b3a7-1288aabd52c5#:~:text=Une%20r%C3%A9cente%20%C3%A9tude%20am%C3%A9ricaine%20publi%C3%A9e,pas%20la%20qualit%C3%A9%20du%20sommeil.

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.