Masque : comment éviter la sécheresse oculaire ?

Le masque anti-covid est une des armes clé pour lutter contre le nouveau coronavirus. Toutefois, s’il bloque le SARS-COV-2, il semble avoir entraîné une hausse des cas de sécheresses oculaires.

Porter un masque est essentiel pour lutter contre la propagation du COVID-19. Toutefois, cela semble aussi conduire à une augmentation des plaintes d’assèchement des yeux. Cette hausse a conduit les professionnels de la santé à donner un nom à ce trouble : Mask Associated Dry Eye (sécheresse oculaire associé au port du masque) ou plus simplement MADE.

Port du masque : les cas de syndrome des yeux secs augmentent

Le masque fait grimper les risques de sécheresse oculaire. L’alerte est venue des chercheurs du Centre for Ocular Research & Education (CORE) de l’école de l’optométrie et des sciences de la vision de l’Université de Waterloo (Canada). La raison de l’apparition de ce trouble est simple. L’air expiré s’échappe du masque par le haut et passe ainsi au-dessus de la surface des yeux, surtout si la personne porte des lunettes. Cela conduit les larmes protégeant les globes oculaires à s’évaporer plus rapidement, laissant ainsi la surface de l’œil sèche.

Les personnes qui souffrent de ce phénomène se plaignent principalement d’avoir les yeux secs ou irrités. D’autres rapportent une sensation de démangeaison ou encore des rougeurs au niveau de la sclérotique (blanc de l’œil). Les autres signes sont une gêne à l’ouverture des yeux (surtout le matin), une sensation de paupières collées, une sensibilité à la lumière, une sensation de fatigues des yeux. Il est aussi possible d’observer l’absence de larmes dans les situations les provoquant comme éplucher des oignons, ou au contraire un excès de larmes face au vent ou à la lecture.

"En plus d'aggraver les symptômes chez les patients atteints de sécheresse oculaire préexistante, MADE peut affecter les personnes âgées qui ont généralement un film lacrymal de moins bonne qualité, les porteurs de lentilles de contact et les personnes masquées travaillant de longues heures dans des environnements climatisés et/ou utilisant écrans numériques", a expliqué le professeur Lyndon Jones, directeur de CORE.

Comment éviter la sécheresse oculaire quand on porte un masque

Le centre spécialisé dans les troubles oculaires a partagé ses astuces pour limiter les risques de souffrir de ce trouble.

  • Porter son masque correctement : il faut s’assurer que le masque soit bien porter, surtout lors si on a de lunette de vue, de soleil ou de protection. Il faut entre autres bien pincer le haut du masque sur le nez et bien appliquer le tissu contre la peau. Il est aussi recommandé de faire attention que le bord du masque supérieur ne gêne pas les clignements des yeux. En effet, ce mouvement généralement involontaire permet de renforcer le film lacrymal
  • Appliquer des gouttes ophtalmiques : ces solutions aqueuses ou huileuses permettent de réduire la sensation de sécheresse. Consultez votre médecin ou un ophtalmologue pour avoir ses recommandations.
  • Limiter le temps dans les lieux climatisés.
  • Faire des pauses loin des écrans numériques : avec la mise en place du port obligatoire d'un masque au travail, il est devenu compliqué de l’éviter lorsqu’on est devant son ordinateur. Les spécialistes recommandent ainsi de faire régulièrement des pauses loin de son écran (tout en gardant son masque), surtout si les douleurs aux yeux ou la sensation d’irritation deviennent de plus en plus importantes.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.