Automedication : la trousse a pharmacie que l-on devrait tous avoir chez soi

Si nous devons rester prudent avec l'automédication, certains maux du quotidien ne nécessitent pas toujours une visite aux Urgences. Constipation, maux de tête, brûlures... Dans certains cas, vous pouvez tout à fait v ous soulager à la maison. Seulement voilà. Entre les médicaments, le crèmes, les accessoires et la trousse de toilette… vous avez du mal à y voir clair et à distinguer le superflu de l'indispensable. Comment faire le tri, et être sûre que l'on ne manquera de rien ? On vous aide à faire le point, à travers notre diaporama avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Automédication : les dangers à éviter 

Attention. Si certains bobos peuvent être soulagés à la maison, l'automédication ne doit pas être pratiquée n'importe comment. Un mésusage des médicaments peut entraîner une aggravation de l’état de santé de la personne malade.

Le mésusage peut prendre de multiples formes comme les erreurs de posologie et la prise simultanée de différents médicaments modifiant mutuellement leur efficacité. Le danger de l’automédication réside aussi dans le fait que le diagnostic médical est susceptible d’être retardé.

Pour rappel, les médicaments doivent être conservés en dehors de la portée des enfants afin de limiter les risques d’ingestion.

Automédication : les conseils à suivre pour éviter tout risque

Les personnes adeptes de l’automédication doivent suivre quelques conseils et se montrer vigilants afin de limiter les risques d’aggravation de leur état. 

Demandez conseil à un pharmacien avant d’acheter un médicament ou d’utiliser un médicament de son armoire à pharmacie. Respectez impérativement la posologie indiquée dans la notice ainsi que les conditions de prise du médicament. Avant le repas ? Le matin ? Le soir ? En dehors des heures de repas ? Prenez le médicament dans les conditions préconisées par le fabricant. 

Par-dessus tout, évitez de prendre plusieurs médicaments en même temps. Cela peut occasionner des effets indésirables (on parle d’interactions médicamenteuses),

Pensez également à prendre connaissance des effets secondaires du médicament ainsi que des contre-indications. Cela est d’autant plus important pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes souffrant d’allergies ou d’affections particulières,

En outre, vérifiez la date limite d’utilisation indiquée sur l’emballage lorsque vous utilisez un médicament de votre armoire à pharmacie personnelle. 

Enfin, utilisez l’automédication sur une période courte. Si les symptômes persistent, il est préférable de consulter votre médecin traitant.

Découvrez désormais dans notre diaporama les indispensables d'une trousse à pharmacie, sur les conseils avisés du Dr Della Valle.

Pince à épiler

1/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

La pince à épiler est un indispensable de notre trousse à pharmacie. Pour enlever des échardes ou encore pour nettoyer vos ongles, elle est votre alliée. 

Tire-tic

2/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Ce petit outil permet de retirer l'intégralité d'une tique fixée sur un hôte, par un positionnement glissant serré sous la tête de l'animal, puis par un mouvement de rotation.

Sparadrap

3/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Ces bandes adhésives, présentée en rouleau, à découper, permettent de fixer des compresses, des pansements, des drains ou des cathéters sur la peau en cas de plaie.

Gel hydroalcoolique

4/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Faut-il vraiment préciser l'intérêt du gel hydroalcoolique aujourd'hui ? À l'heure de la pandémie, c'est un indispensable. Les solutions hydro-alcooliques ont des propriétés bactéricides, virucides et fongicides, sans effet nettoyant. Le gel hydroalcoolique permet donc de limiter la profusion du Covid-19.

Voir la suite du diaporama

Antiseptique local

5/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Un antiseptique est un désinfectant à usage corporel qui tue ou prévient la croissance des bactéries, champignons et des virus (micro-organismes) sur les surfaces externes du corps.

Pommade à base d’Arnica

6/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

La pommade à l'Arnica de Boiron est un médicament homéopathique traditionnellement utilisé pour remédier aux traumatismes localisés sans plaies : chocs, chutes, ecchymoses (bleus). Cette pommade peut aussi être utilisée en cas de fatigue musculaire.

Sérum physiologique

7/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Quelques gouttes de sérum physiologique sur une compresse stérile permettent d'effectuer un nettoyage efficace et tout en douceur des yeux. Utilisez une compresse par œil.

Paracétamol (Doliprane)

8/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Le paracétamol, aussi appelé acétaminophène, est un composé chimique utilisé comme antalgique et antipyrétique, qui figure parmi les médicaments les plus communs, utilisés et prescrits au monde. Il peut être utilisé en cas de douleurs.

Antidiarrhéique (Smecta ou du Tiorfan)

9/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Chez l'adulte, Smecta est utilisé pour traiter la diarrhée aiguë, ainsi que les diarrhées chroniques qui accompagnent les irritations et les affections inflammatoires de l'œsophage, de l'estomac ou de l'intestin.

Biafine

10/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Il s'agit d'une émulsion protectrice et calmante, utilisée dans le traitement des brûlures, des plaies superficielles non infectées et des rougeurs après radiothérapie.

Spray nasal

11/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Un spray nasal ou vaporisateur nasal est un appareil utilisé pour libérer votre nez en cas de rhume.

Thermomètre

12/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

C'est en prenant votre température avec un thermomètre que vous pourrez confirmer la présence de fièvre ou non. 

Antispasmodique (Spasfon, spasmocalm)

13/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Le Spasfon® (Phloroglucinol) est un médicament antispasmodique à prendre en cas de maux de ventre, de gastro, mais aussi pendant les règles ou pour soulager les contractions de grossesse.

Alcool à 70°

14/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

L'alcool est un très bon désinfectant et inactive plusieurs virus.

Crème anti-inflammatoire (Voltarène, Niflugel, Diclofénac)

15/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

Ces crèmes sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens très prescrits, qui servent à atténuer les douleurs articulaires. 

Bas de contention

16/16
Automédication : la trousse à pharmacie que l'on devrait tous avoir chez soi

La contention élastique est essentiel dans la prévention de la thrombose veineuse. Elle consiste à porter des chaussettes, mi-bas, bas et collants qui exercent une pression sur la jambe ce qui, avec les mouvements, favorise la circulation du sang dans les veines et sa remontée vers le cœur.

Sources

Merci au Dr Anne-Christine Della Valle médecin généraliste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.