Sommaire

Le chlore est un produit destiné à traiter et désinfecter l’eau des piscines. C’est le traitement le plus souvent utilisé par les propriétaires de piscine pour traiter l’eau. Inodore, il se transforme au contact de l’eau et génère du chlore actif, du chlore potentiel et de la chloramine. Cette dernière agit contre la sueur, les résidus de peau et de cheveux présents dans l’eau.

Le chlore permet également de vous prémunir contre le développement de germes et de bactéries comme le Cryptosporidium, le Pseudomonas, la Legionella. Elles peuvent être à l’origine de troubles digestifs ou de troubles ORL. Si une piscine est trouble, voire verte, vous pouvez être sûre qu’elle est pleine de bactéries. Cela signifie qu’elle est mal filtrée et donc susceptible d’être contaminée par des pathogènes.

Lorsqu’une piscine est traitée au chlore, si le dosage a bien été effectué, on ne devrait pas sentir son odeur. Or, ce n’est pas toujours le cas de votre corps.

En effet, le chlore n’est pas toujours sans conséquence pour la santé. Les effets nocifs d'un excès de chlore dans les piscines intérieures ou extérieures peuvent inclure les irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires ou encore les intoxications chroniques. Ce n’est pas un hasard si les nageurs de compétition sont doublement victimes d'allergies et d'asthme, si l’on compare aux autres athlètes.

On découvre les dangers du chlore sur notre organisme, avec le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste.

Asthme : le chlore peut irriter vos voies respiratoires

Si le chlore a été libéré dans la piscine peu de temps avant la baignade, il peut être à l’origine de crise chez les personnes asthmatiques. En effet, le chlore a tendance à irriter les voies respiratoires. Il peut provoquer de la toux, des douleurs dans la poitrine et de la rétention d’eau dans les poumons. Il peut aussi causer de l’asthme, des bronchites ou des pneumonies.

Chez les enfants, le chlore implique des risques accrus de développer de l’asthme allergique si les baignades sont fréquentes. Les risques respiratoires concernent majoritairement les jeunes baigneurs (avant 10 ou 12 ans), qui fréquentent la piscine au moins une fois par semaine.

Piscine : les signes qu’elle est très chlorée

Les risques sont accrus dans les piscines dites "malsaines". La chloramine, générée par le chlore, apparaît au contact des bactéries présentes dans l’eau et va dégager une odeur forte que l’on associe à l’odeur du chlore. Plus l’eau de votre piscine contient de chloramine, plus elle est contaminée. Certains signes permettent de repérer une piscine particulièrement chlorée. On cite une très forte odeur de chlore aux alentours de la piscine ou encore des enfants qui en ressortent avec les yeux rouges et qui se plaignent d’irritations.

Chlore : des risques sur la peau et les cheveux

Chlore : des risques sur la peau et les cheveux© Istock

Au contact du chlore, certaines peaux auront tendance à devenir très sèches et rêches. Les peaux sensibles sont les plus risques. Elles peuvent même se trouver marbrer de plaques rouges.

Des risques de démangeaisons et brûlures

Si la piscine est très concentrée en chlore, vous pouvez ressentir de démangeaisons, de tiraillements sévères, voire des brûlures. En outre, si vous aviez une plaie avant d’entrer dans l’eau, le chlore peut accentuer la douleur.

Cheveux : le chlore peut les rendre verts !

Les effets du chlore ne s’attaquent pas qu’à votre peau. Ce produit chimique peut aussi s’en prendre à nos cheveux. Non seulement, il va les rendre secs et fragiles, mais en plus, il aura tendance à les décolorer. Mention spéciale pour les blondes ! Le chlore peut donner à votre chevelure des reflets verts, si vous avez fait une couleur.

La meilleure des armes contre le chlore ? Le bonnet de bain. Même si ce dernier ne fait pas rêver, il est le moyen le plus efficace de protéger vos cheveux. Vous pouvez aussi miser sur une huile ou crème solaire, qui crée également une protection contre les U.V.

Chlore : attention aux infections oculaires !

Chlore : attention aux infections oculaires !© Istock

Les effets du chlore sur les yeux ne sont pas un mythe ! Qui n’est jamais ressorti d’une piscine avec les yeux rouges ou irrités ? Le chlore peut réellement mettre à mal vos yeux.

Chlore : il peut causer des conjonctivites

En effet, la première chose que l’on remarque après une séance de natation c’est un inconfort au niveau des yeux : ils sont rouges et irrités. Cette sensation doit rester passagère.

L’explication ? En réalité, si le chlore désinfecte l’eau, il détériore aussi le film protecteur que constitue vos larmes et qui protègent votre cornée. Vos yeux seront donc plus fragiles. Or, comme certaines bactéries ont le pouvoir de résister au chlore, il n’est pas rare de sortir de l’eau avec une infection oculaire.

Une conjonctivite peut être traitée. Or, certaines bactéries ou parasite peuvent causer des dommages irréversibles sur vos yeux.

Chlore : les porteurs de lentilles plus à risque

Les porteurs de lentilles de contacts doivent être particulièrement vigilants. "Les lentilles souples absorbent les larmes présentent sur la surface de l’œil et si une personne nage dans une piscine, la lentille jouera un rôle de filtre mais aussi de réservoir pour des bactéries ou des parasites, décrit le Centre Ophtalmologique de la Gare de Lausanne. Un parasite particulièrement redouté est un amibe dénommé Acanthamoeaba. Une infection de la cornée par ce type de parasite peut conduire à la nécessité de réaliser à plus ou moins long terme une greffe de la cornée".

Par conséquence, un porteur de lentilles de contact souples qui se baigne dans une piscine avec ses lentilles doit obligatoirement les jeter après (si elles ont été en contact avec l’eau).

Chlore : comment vous protéger ?

Chlore : comment vous protéger ?© Istock

Pour vous protéger du chlore, le mieux est de privilégier la baignade en nature (mer, lac ou rivières). À condition que les eaux soient bien conformes. Or, il est difficile d’éviter les piscines complètement, surtout durant les vacances d’été. Il existe heureusement des solutions pour vous prémunir contre les dangers du chlore.

Les astuces pour protéger vos yeux du chlore

Si vous prévoyez de nager sous l’eau de la piscine, portez systématique des lunettes de plongée. Cela protègera vos yeux. En outre, vous pouvez aussi éviter de mettre la tête sous l’eau tout simplement. Si les yeux sont rouges et piquent à la sortie de la piscine, il est conseillé de mettre quelques gouttes de sérum physiologique apaisant ou des larmes artificielles pour réhydrater les yeux.

Chlore : une douche et un soin hydratant pour protéger votre peau

Pour protéger votre peau, il est préconisé de se doucher en sortant de la piscine. Puis, appliquez une crème ou lait hydratant sur le corps. Quant à vos cheveux, ils apprécieront un masque hydratant après la baignade.

Le danger : les bassins dans lesquels l’eau n’est pas fréquemment renouvelée

Il convient de vous méfier des piscines traitées au sel. Par économie, ces systèmes font de l’électrolyse du sel et finissent par libérer du chlore gazeux qui se transforme…en chlore actif dans l’eau. De plus, certains propriétaires de piscines au sel ne renouvellent pas fréquemment l’eau du bassin. Du coup, les produits toxiques s’accumulent dans l’eau.

Sources

Merci au Dr Anne-Chritine Della Valle, médecin généraliste

Le chlore des piscines est-il un problème pour les yeux ?, Centre Ophtalmologique de la Gare de Lausanne

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.