Sommaire

© Istock

Si l’été peut rimer avec vacances, plage et détente, il ne faut pas oublier tous les petits dangers qui l’accompagnent. En effet, la saison est propice aux promenades, randonnées, activités dans la nature et barbecues dans le jardin… Autant de lieux où vous pourrez rencontrer de petites bêtes agaçantes, voire dangereuses. Guêpes, abeilles et frelons sont de sortie et leurs piqûres peuvent avoir des conséquences graves pour votre santé. Ces insectes appartiennent à l’ordre des hyménoptères.

Guêpe, abeille, frelon … Quels sont les dangers de se faire piquer ?

Selon le site Ameli.fr, ces insectes ne sont pas agressifs par nature. En effet, ils ne piquent que lorsqu’ils se sentent menacés. C’est le cas de l’abeille. Les guêpes et les frelons pourront également vous attaquer lorsqu’ils cherchent de la nourriture ou qu’ils souhaitent défendre leur nid. À noter que seuls les hyménoptères femelles attaquent : les mâles, eux, ne sont pas équipés d’appareils de défense comme un dard ou une glande à venin.

Plus les piqûres sont nombreuses, plus la quantité de venin injectée est élevée. Le danger augmente donc proportionnellement. La plupart du temps, les piqûres de guêpe, d’abeille ou de frelon provoquent une réaction très locale. Vous aurez une rougeur et une légère induration autour de la piqûre. La plaie est souvent plus importante quand elle a été infligée par un frelon : son dard lui permet d’injecter son venin dans le vaisseau sanguin.

Toutefois, la piqûre d’hyménoptère n’est pas à prendre à la légère. En effet, elle peut provoquer des réactions toxiques ou allergiques. Souvent, cela nécessite une hospitalisation.

Abeille, guêpe, frelon… Comment les distinguer ?

Ces insectes sont très similaires. Il est important de savoir les distinguer pour évaluer le danger auquel vous êtes exposé :

  • La guêpe possède des rayures jaunes et noires et a une taille très fine, comme le présuppose la célèbre expression. Ses ailes se replient dans le sens de la longueur quand elle ne vole pas. Cet insecte est muni d’un dard et peut piquer plusieurs fois, car il ne laisse pas le dard dans la peau.
  • Le frelon, lui, ressemble à la guêpe à l'exception qu'il est bien plus gros. Comme elle, il peut piquer plusieurs fois.
  • L’abeille est plus simple à différencier, bien que sa couleur et son apparence changent en fonction de sa race. Il en existe des noires, des grises, des colorées… Plus grosse que la guêpe, elle a un dard barbelé qu’elle laisse dans la peau lorsqu’elle attaque. Après piqûre, une partie de son ventre est arraché ce qui entraîne sa mort instantanée.
  • Le bourdon est plus volumineux, bruyant et velu que l’abeille. Pas d’inquiétude : cet insecte est le moins dangereux. Il ne pique qu’à de très rares occasions et ne laisse jamais son dard.

Comment réagir en cas de piqûre ?

Le ministère des Solidarités et de la Santé donne la marche à suivre en cas de piqûre. Le premier réflexe à avoir est de retirer le dard. Vous pouvez utiliser votre ongle ou une carte bancaire. Évitez à tout prix les pinces : vous pourriez percer le sac à venin. Ensuite, il faut absolument désinfecter la piqûre à l’eau et au savon avant d’appliquer une solution antiseptique. Il convient également de vérifier que vous êtes à jour dans votre vaccination contre le tétanos. Si la piqûre vous fait mal, vous pouvez prendre un antidouleur.

Selon la partie de votre corps qui a été piquée, des précautions supplémentaires sont préconisées. Par exemple, il faudra immédiatement consulter un médecin ou vous rendre aux urgences si vous avez été attaqué sur les lèvres, les paupières ou dans la gorge. La piqûre peut provoquer un œdème important qui fera gonfler votre visage et vous donnera des difficultés respiratoires.

Pour une piqûre à la main, retirez les bagues et bijoux qui pourraient gêner la circulation de votre sang. Ces gestes devraient suffir à soigner la plaie : la réaction est supposée disparaître en quelques heures.

N’hésitez pas à contacter un médecin si la piqûre continue à avoir des effets dans les jours qui suivent : fièvre, frissons, réaction locale qui persiste… Si vous faites une réaction allergique, appelez les secours. En attendant leur arrivée, restez allongé, jambes surélevées.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Sources

Ameli.fr (14 novembre 2019)

Ministère des Solidarités et de la Santé(mis à jour le 2 août 2019)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.