Huile essentielle : pourquoi il ne faut pas en mettre sur un coup de soleil

Vous êtes adeptes des massages aux huiles essentielles ? Vous utilisez régulièrement des remèdes de grand-mère à base de ces mêmes huiles ? Attention à bien vous renseigner sur leur possible compatibilité avec une exposition solaire. Certaines d’entre elles sont photosensibilisantes et pourraient donc entraîner de sérieuses réactions cutanées.
Huile essentielle : pourquoi il ne faut pas en mettre sur un coup de soleilIstock

Soleil et huiles essentielles ne font pas toujours bon ménage ! En effet, certaines d’entre elles sont photosensibilisantes : elles peuvent donc entraîner une sensibilisation exacerber de la peau lors de l’exposition aux rayons ultraviolets, comme l’expliquait le Dr Angèle Soria, Dermatologue à l'hôpital Tenon (APHP), dans un précédent article.

Certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes

“La photosensibilité, parfois appelée “allergie au soleil”, est une réaction du système immunitaire déclenchée par la lumière solaire”, définit le manuel MSD. Elle se caractérise par des rougeurs, des démangeaisons et une inflammation, sur les parties de la peau exposées au soleil. Des taches brunes ou encore des cloques peuvent aussi apparaître.

On parle de photosensibilité chimique lorsque celle-ci est induite par l’utilisation d’une plante ou d’un produit, comme une crème, un parfum ou encore des huiles essentielles. “Plus de 100 substances, ingérées ou appliquées par voie cutanée, provoquent des réactions cutanées induites par le soleil”, précise le manuel.

Ce phénomène peut survenir chez tous les sujets, même en l’absence d’allergies connues et quel que soit leur phototype. Sur une peau déjà brûlée par le soleil, le résultat peut être encore pire.

Une trentenaire américaine l’a découvert à ses dépens…

Quoi de mieux qu’une étude de cas pour illustrer les précédentes mises en garde ? En mai 2017, une jeune américaine prénommée Elise Nguyen, s’est appliquée une huile essentielle sur les poignets et le cou, une heure avant d’aller bronze dans un solarium. Dès le lendemain, elle constate l’apparition de rougeurs et de démangeaisons sur ces mêmes zones.

“J’ai d’abord pensé que j’étais allergique à un produit d’entretien”, écrit-elle sur Facebook. Mais la situation ne s’arrange pas, bien au contraire. “Je me suis recouverte de cloques et de plaies suintantes aux endroits où j’avais appliqué mon huile essentielle”, relate-t-elle en publiant des photos de sa peau, prises au cours des douze jours suivant l’apparition de cette réaction photosensible.

En observant plus attentivement le flacon, elle constate : “il était écrit très clairement que l'huile essentielle était photosensibilisante, et que la peau devait être protégée contre le soleil au cours des 12 heures qui suivaient l'application. J'aurais dû lire l'étiquette plus attentivement”.

Huiles essentielles : elles peuvent aussi être irritantes

Notez aussi que certaines huiles essentielles sont très irritantes. Mieux vaut donc éviter de les utiliser sur une peau déjà brûlée par un coup de soleil, au risque d’empirer la situation.

De manière générale, les huiles essentielles ne doivent jamais être appliquées pures sur la peau : il faut toujours les diluer, au préalable, dans une huile neutre. Évitez aussi tout contact avec les yeux et les muqueuses.

Certaines d’entre elles ne doivent pas être inhalées, au risque d’irriter les voies respiratoires, et les personnes asthmatiques doivent redoubler de prudence quant à leur usage en diffusion. Renseignez-vous toujours sur les possibles effets indésirables et contre-indications des huiles essentielles avant de les utiliser.

Bien sûr, toutes les huiles essentielles ne sont pas nécessairement irritantes ou photosensibilisantes. Si vous ne maîtrisez pas bien le sujet et n’avez pas l’habitude de les manipuler, mieux vaut d’abord demander conseil à votre pharmacien ou à un aromathérapeute.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Réactions de photosensibilité, manuel MSD, 2019.

Huiles essentielles et soleil : attention, le cocktail peut être dangereux, LCI, 29 juin 2017. 

Interview du Dr Angèle Soria, Dermatologue à l'hôpital Tenon (APHP), réalisée en mai 2020. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :