Ecouter l'article :

C'est un nouveau masque protecteur capable de détruire le coronavirus à 99,9%. Baptisé "Cidaltex", ce masque made in France a été développé par la start-up française BioSerenity, en partenariat avec des chercheurs de l'université et du CHU de Lille, de l'Inserm et du CNRS. Disponible à la commande depuis mardi 16 février pour sa version FFP2 et le 22 février pour sa version chirurgicale, ce dispositif médical à usage unique, préconisé pour un port de quatre heures, a pour spécificité d'être composé d'un tissu "tueur" de virus.

En effet, "lorsque le virus est piégé dans ces fibres, une molécule virucide va tuer le virus", indique à RTL Bernard Martel, professeur à l'Université de Lille qui a mis au point ces masques. Il assure également que "la molécule qu'on utilise c'est une molécule couramment utilisée comme agent désinfectant" et qu'elle ne présente donc "pas de danger pour la santé". Le concepteur de ces masques assure qu'ils sont efficaces contre les variants du virus. Une bonne nouvelle alors qu'Olivier Véran a assuré ce jeudi 18 février que le variant anglais représentait aujourd’hui 36% des cas positifs de coronavirus détectés en France et que les variants sud africain et brésilien étaient à l’origine d’environ 5% des contaminations dans l'Hexagone.

Le masque détruit 99,9% du virus en cinq minutes

Comme le virus est détruit par le tissu, le masque n'est pas une source de contamination. "Il ne sera pas source lui-même de propagation du virus après usage, ce qui rend ce masque non-dangereux", précise Bernard Martel. RTL affirme que ce masque est testé depuis plusieurs mois par 600 soignants du CHU de Lille dans les services Covid+. Pascal Odou, le chef de la pharmacie de l'hôpital, assure qu'il n'y a "vraiment aucun problème sur la respirabilité et l'évacuation d'humidité". "On vient ici rajouter une protection supplémentaire grâce au type de masque Cidaltex", se réjouit-il. Le masque détruit 99,9% du virus en cinq minutes.

Marc Frouin, directeur général de BioSerenity, précise à La Voix du Nord que les masques Cidaltex dans leur version FFP2 sont disponibles depuis ce mardi 16 février, "en volume à un prix unitaire de 0,98 euros HT pour les professionnels, et au prix public de 1,49 euros TTC pour les particuliers".

0,44 euro l’unité pour les particuliers dès le 22 février

Concernant, les masques Cidaltex chirurgicaux, ils "seront quant à eux disponibles le 22 février, à un prix unitaire de 0,29 euro pour les professionnels et 0,44 euro l’unité pour les particuliers". S’agissant de masques médicaux certifiés, les partenaires pour leur distribution sont "les pharmacies et les acteurs qui offrent les garanties nécessaires de respect des règles relatives à cette catégorie de produits".

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.