Doit-on redouter une nouvelle épidémie causée par le virus Nipah ? Si le virus Nipah qui sévit en Asie, est encore peu connu en Europe, il fait partie des maladies et agents pathogènes classés prioritaires par l’OMS en raison de leur potentiel épidémique et de l’absence ou de l’insuffisance de traitements disponibles. Comme le rapporte Science & Vie, ce virus est apparu en 1999 en Malaisie et réapparaît depuis de manière récurrente en Asie du Sud et du Sud-Est depuis 2001.

Un taux de mortalité entre 40 et 75%

S'il est si inquiétant, c'est en raison de la gravité de ses symptômes et de son fort taux de mortalité, situéentre 40 et 75%. Le virus Nipah est une maladie infectieuse émergente et mortelle endémique en Asie. Il fait partie du genre Henipavirus, qui appartient à la famille des Paramyxovirida, ordre des Mononegavirales, virus à ARN monocaténaire de polarité négative et à génome non segmenté. Transmis par la chauve-souris, il s'agit d'un virus dit "zoonotique", c’est-à-dire qu’il peut se transmettre de l’animal à l’être humain.

Toutefois selon Science & Vie, si la chauve-souris Pteropus, de la famille des Ptéropodidés, est le réservoir du virus Nipah, il a été identifié pour la première fois en 1999 dans les élevages de porcs, à Kampung Sungai Nipah, en Malaisie. Outre les porcs, la maladie peut infecter de nombreux animaux. Le virus se transmet par contact direct avec un animal infecté ou quand on ingère des aliments contaminés, comme cela a été le cas au Bangladesh en 2004. Les personnes infectées avaient consommé du jus de palmier-dattier contaminé par l’urine ou la salive de chauves-souris frugivores.

Des symptômes pouvant aller jusqu'à l'encéphalite mortelle

En termes de symptômes, le virus Nipah peut entraîner une infection asymptomatique ou respiratoire aiguë, qui peut aller jusqu'à l'encéphalite mortelle dans les cas sévères. L'encéphalite est une inflammation aiguë du cerveau résultant habituellement d'une infection virale ou d'un dysfonctionnement du système immunitaire qui attaque par erreur le tissu cérébral. Les patients contaminés peuvent souffir de fièvre, de courbatures, de vomissements , de toux et de maux de gorge.

La panique au sujet de ce virus émergent pourtant ancien surprend un médecin marocain. "Je ne sais pas pourquoi ce buzz autour de ce virus et pourquoi on cherche à alimenter ce climat d’anxiété parmi la population, alors que le virus est très ancien et ne mérite pas toute cette peur", a-t-il assuré le Dr Tayeb Hamdi, chercheur en politiques et systèmes de santé, au Site info. Selon lui, l’origine de ce vent de panique est la publication dans une revue médicale d’une étude sur les virus qui pourrait constituer un danger pour la santé mondiale et pour laquelle les laboratoires internationaux n’ont pas encore mené de recherches pour trouver des médicaments ou des vaccins. En pleine pandémie, la crainte d'une nouvelle épidémie suscite les plus vives peurs.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Sources

Virus Nipah : quel est ce redoutable virus émergent ?, Science & Vie, 21 janvier 2021. 

Un chercheur marocain donne des précisions sur le virus Nipah, lesiteinfo.com, 1er février 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.