“L’épidémie n’est pas terminée !” alerte le conseil scientifique dans une nouvelle note publiée lundi 14 mars. L’instance chargée de conseiller le gouvernement rappelle que la circulation du virus se poursuit et qu’un rebond épidémique s’opère depuis début mars. “(...) On observe depuis quelques jours une nouvelle augmentation du nombre de cas (60 000 - 70 000) et du taux d’incidence”, écrivent-ils. En effet, plus de 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués par jour et le taux d’incidence se situe autour de 630 cas pour 100 000 personnes par semaine.

Pour autant, les mesures sanitaires continuent de s’alléger. Depuis le 14 mars, vous n’êtes plus obligé d’être intégralement vacciné (ou récemment infecté) pour entrer dans un lieu culturel ou de loisir (cinéma, théâtre, discothèques, bars). Le port du masque n’est également plus nécessaire dans les lieux clos tels que les commerces, les lieux de culte, les entreprises ou les écoles.

Coronavirus : un rebond épidémique dans les semaines à venir

Après une baisse très rapide de la circulation du virus depuis le 21 janvier 2022, les courbes remontent. Un phénomène qui s’explique notamment par le relâchement des mesures de protection et des comportements individuels. Par ailleurs, le variant BA.2 devient dominant. “(...) désormais plus de 50 % des nouvelles contaminations sont dues au sous-variant Omicron BA.2, plus transmissible que le sous-variant Omicron BA.1”, explique le conseil.

Le climat froid, le déclin de l’immunité et les rentrées scolaires successives jouent également un rôle dans cette propagation du virus. “Les régions les plus touchées par la reprise de l'épidémie sont celles où la rentrée scolaire des vacances de février a eu lieu en premier (21 février)”, notent les médecins. D’après eux “le nombre d’hospitalisations augmentera de façon transitoire dans les semaines qui viennent”. Même si une baisse de la tension hospitalière se poursuit (occupation des lits de réanimation et d’hospitalisation classique ou conventionnelle), celle-ci s’opère moins rapidement depuis quelques jours. Cependant, selon les projections de l’Institut Pasteur, le pic restera inférieur à celui du mois de janvier 2022, même dans les pires cas.

Vaccination : vers une quatrième dose chez les plus de 65 ans ?

Il y a “une certaine forme de banalisation et d’indifférence.” Effectivement, le conseil scientifique note que les pays européens, dont la France, sont particulièrement inquiets par la situation en Ukraine, “(...) et la Covid-19 est passée au second plan (...).” Par ailleurs, “les citoyens ont la perception que les variants Omicron sont transmissibles, (...) mais que ces contaminations entraînent des formes peu sévères”, détaillent-ils. Pour rappel : environ 18 000 décès liés à la Covid-19 ont eu lieu en France depuis le 15 décembre 2021.

Tous ces points amènent les scientifiques à insister sur l'importance de conserver les mesures barrières chez les plus âgés, fragiles, et immunodéprimés (vaccination, port du masque, aération des lieux clos et hygiène des mains). Ils suggèrent même d’élargir la vaccination aux personnes de 65 à 79 ans, en particulier ceux avec des facteurs de risque. “Cette population est soumise à un phénomène d’immunosénescence avec une perte progressive”, expliquent-ils. En effet, depuis plusieurs jours, les personnes âgées de 80 ans, et plus, peuvent prendre rendez-vous pour effectuer une nouvelle dose de rappel de la vaccination contre la Covid-19. À une seule condition : avoir reçu leur dose de rappel depuis plus de trois mois. D’ailleurs, le conseil appelle aussi à accélérer la vaccination des enfants de 5 à 11 ans “avec un facteur de risque médical”. Car, seuls 20 % d’entre eux sont vaccinés.

Concernant les patients infectés et qui risquent de développer une forme sévère du virus, les médecins regrettent que le traitement oral Paxlovid ne soit pas plus prescrit. “Ce traitement reste mal identifié des médecins et des patients, et sa prescription doit être simplifiée.”

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_11_mars_2022_actualise_14_mars_2022.pdf

https://modelisation-covid19.pasteur.fr/realtime-analysis/omicron-variant-epidemic/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.