Sommaire

La cellulite touche surtout les femmes !

Vrai. Les femmes sont plus sujettes à la cellulite. Pourquoi ? Parce que les lobules graisseux cutanés sont plus gros chez la femme que chez l’homme. Ils sont aussi placés différemment. Le capitonnage féminin forme de petites boules sous-cutanées qui ondulent sous l’épiderme lorsque les tissus manquent de fermeté. La surface cutanée prend alors un aspect disgracieux de "peau d’orange". Pourtant, la cellulite est davantage un caractère sexuel qu’une anomalie…

On peut être mince et avoir de la cellulite…

Vrai. Pas besoin de kilos en trop pour avoir de la cellulite ! Pour preuve : même les mannequins filiformes ne sont pas à l’abri de la peau d’orange. Seule différence : la "cellulite des minces" est constituée d’amas graisseux superficiels. Plus la surcharge pondérale est importante, plus la graisse est enchâssée en profondeur. On appelle cela la cellulite avec excès de poids.

Les régimes, ça marche contre la cellulite !

Vrai... et faux En cas de surpoids, un régime amaigrissant est le complément idéal de soins spécifiques anticapitons, même s’il ne peut à lui seul faire disparaître la peau d’orange ! En revanche, oubliez la diète si vous êtes déjà mince. Elle ne servirait qu’à creuser vos joues sans déloger les capitons ! Certaines crèmes amincissantes offrent de bons résultats, pour peu que l’on se tienne au traitement minimal d’un mois !

La cellulite se concentre à certains endroits

Vrai Les femmes présentent généralement un excès de lobules graisseux au niveau des fesses, des hanches et des cuisses (surtout à l’extérieur). C’est la fameuse répartition gynoïde. Mais après cinquante ans, la cellulite peut aussi venir s’incruster sur le ventre et au niveau des bras…

Certains aliments favorisent la cellulite

Vrai Si on mange mal, on grossit. Et si on grossit, des tissus celluliteux peuvent apparaître et… croître. La cellulite se développe d’autant plus qu’on a une attirance particulière pour les sucres et les graisses (oubliez les viennoiseries, le café sucré et les crèmes glacées à la plage !)

Il y a des périodes à cellulite !

Vrai La cellulite varie en fonction des bouleversements hormonaux féminins. Les grossesses et la ménopause constituent des périodes clés dans le développement des capitons… Ce sont des périodes où il vaut donc mieux faire attention !

Le gant de crin combat la cellulite !

Faux Il faut éviter le gant de crin à tout prix. Le crin agresse l’épiderme (en détruisant le film hydrolipidique qui le protège), et n’apporte aucun bénéfice contre la peau d’orange. En outre, il active tellement les petits vaisseaux superficiels que ceux-ci éclatent inévitablement.

A bannir également : les bains d’eau chaude qui constituent un vrai désastre pour la circulation sanguine.

La cellulite, on en a dès la naissance !

Vrai Les bébés, qu’ils soient filles ou garçons, ont déjà les fesses capitonnées ! Au moment de la puberté, les garçons fabriquent des hormones mâles, maigrissent et se musclent, tandis que les filles, elles, voient leurs adipocytes migrer et constituer des réserves en stockant l’eau et les lipides issus de l’alimentation.

La cellulite, c’est seulement un problème esthétique !

Faux La cellulite n’est pas qu’un souci esthétique ! En excès, elle peut s’accompagner d’une sensibilité douloureuse au niveau de la peau lorsqu’on la pince ou tout simplement lorsqu’on la touche. Raison de plus pour essayer de la limiter !

Cellulite =troubles de la circulation

Vrai L’insuffisance veineuse, parfois due à des bouleversements hormonaux, contribue à la présence de la cellulite et aggrave l’importance de celle-ci. Attention : en cas d’importants troubles vasculaires des membres inférieurs, une prise en charge médicale globale doit être envisagée au plus vite.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.