Les pires viandes lorsqu’on a du cholesterol

Le cholestérol est un élément essentiel à la synthèse de plusieurs hormones ainsi qu’à la constitution des cellules. Toutefois, lorsque ce corps gras fabriqué par le foie devient trop présent, il peut faire des dégâts. Si l’excès est chronique, il favorise l’apparition de plusieurs pathologies comme la crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral ou encore l’artérite des membres inférieurs. 

"En France, le cholestérol serait à l’origine d’un infarctus sur deux et près de 20% de la population adulte présenterait une hypercholestérolémie", prévient la fédération française de cardiologie.

Bon ou mauvais cholestérol : comment faire la différence ?

"Il n’existe pas deux molécules de cholestérol, mais plutôt deux protéines responsables de son transport dans l’organisme, via le sang", précise l’association. Ne commencez pas une guerre totale contre les lipides. Il faut agir contre les lipoprotéines de faible densité (LDL) aussi baptisés mauvais cholestérol. Elles distribuent à la hausse de cholestérol dans les organes, favorisant le dépôt de graisse sur la paroi des artères et par conséquent l’apparition de plaques d’athérosclérose.

Au contraire, les lipoprotéines de haute densité (HDL) ou bon cholestérol entravent la formation de plaques d’athérosclérose.

Lors des examens, on considère que le taux de cholestérol LDL ne doit pas franchir la barre de 1,6 gramme par litre de sang tandis que le niveau de cholestérol HDL doit être supérieur à 0,35 gramme par litre de sang. Le cholestérol total doit pour sa part être inférieur à 2 g/l. 

"En modifiant simplement son alimentation et sans médicament, on peut déjà faire baisser de 15 % son taux de cholestérol", assure la Fédération Française de Cardiologie.

Pour réduire le «mauvais» cholestérol, il faut bien choisir les protéinés animales de son menu. "On peut conseiller les viandes maigres type poulet, veau, lapin qui sont moins grasses, et donc moins riches en cholestérol", explique le nutritionniste Raphaël Gruman. En revanche, il est important de limiter la consommation de ces 7 viandes qui contiennent beaucoup de cholestérol.

Les abats

1/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

Si les abats ont généralement l'avantage d'être des viandes moins onéreuses, ils ont l'inconvénient d'être gras.

Par exemple, la cervelle est l'une des viandes les plus riches en cholestérol avec 2 à 3 g/100 g. Les rognons et le foie en contiennent environ 500 mg/100 g.

Le bacon

2/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

Le bacon est particulièrement déconseillé aux personnes souffrant d'hypercholestérolémie. On compte 110 mg de cholestérol pour 100g de bacon.

L'agneau

3/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

100g de gigot d'agneau contiennent environ près de 100 mg de cholestérol.

La charcuterie

4/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

Jambon, chorizo, saucisson, salami, rillettes... la charcuterie est déconseillée aux personnes ayant du cholestérol. Par ailleurs, en plus d'être très grasse, elle est généralement très salée.

Les saucisses

5/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

La viande transformée comme la saucisse (76mg de cholestérol pour 100g) doit être limitée.

L'entrecôte

6/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

La viande rouge est particulièrement déconseillée aux personnes qui ont du cholestérol. "L’entrecôte est l'un des morceaux de bœuf les plus gras, et donc plus riche en cholestérol", précise le nutritionniste Raphaël Gruman. 

Les travers de porc

7/7
Les pires viandes lorsqu’on a du cholestérol

Les travers de porcs, aussi appelés ribs, sont riches en cholestérol. On compte 84 mg pour 100g de viandes.

Sources

Merci au nutritionniste Raphaël Gruman

https://www.fedecardio.org/publications/cholesterol/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.