Gamma GT et transaminases : 5 comportements a table qui les augmentent

Une élévation du taux des gamma GT, enzymes membranaires non spécifiques des cellules du foie (que l’on retrouve dans les membranes des cellules du tissu rénal, des voies biliaires, du cœur et cerveau notamment) et une élévation des transaminases, enzymes intra-cellulaires présentes dans le foie (et les muscles), traduisent une souffrance du foie. "Il s’agit d’enzymes produites principalement par le foie", décrit le Pr Durand, chef du service d’hépatologie de l’hôpital Beaujon interrogé par Medisite. Notre hygiène de vie aura un impact non négligeable sur ce taux

Qu'il s'agissent de notre consommation d'alcool, nos habitudes alimentaires ou encore notre sommeil... plusieurs paramètres vont jouer un rôle. Certains comportements sont en effet connu pour favoriser l'inflammation pour détruire les cellules hépatiques et générer des maladies au niveau du foie. Avec Lucile Gélébart, auteure de Il était une foi(e) les transaminases & gamma GT, (éditions Alpen), on passe en revue 5 erreurs à ne plus commettre à table si vous voulez voir vos taux de Gamma GT et de transaminases baisser. Aperçu dans notre diaporama.

Une alimentation trop riche en graisses et sucres peut entraîner une élévation des taux Gamma GT

"Si notre comportement alimentaire a un impact sur l’augmentation de ces taux, il n’est pas le seul en cause. La hausse des GGT et transaminases peut être aussi provoquée par l’alcoolisme chronique et par la prise de certains médicaments inducteurs, explique Lucile Gélébart. Plus rarement, leur taux dans le sang augmente sans raison ! C’est le cas chez 5% des sujets. A l’inverse, l’activité sérique des GGT diminue durant la grossesse".

Mais il faut garder en tête que l'obésité et le surpoids sont d’importants facteurs de risque d’élévation de ces taux. Une alimentation trop riche en graisses et sucres peut entraîner une élévation des taux de ces marqueurs biologiques.

"Pour bien comprendre le lien entre ce que nous ingérons (aliments et boissons) et les variations du taux des GGT et transaminases, il faut comprendre le rôle de centrale detox du foie. Cet organe d’elimination travaille sans relâche pour filtrer, nettoyer, dépolluer le sang de ses déchets qui sont ensuite, soit évacués vers le tube digestif, soit transformés et acheminés vers les reins. Parmi ses nombreuses fonctions métaboliques, le foie transforme le sucre en matières grasses. Par conséquent, une alimentation trop riche en sucres va favoriser la fabrication de gras en excès, elle aussi. Ce qui engendre leur accumulation dans les hepatocytes (cellules du foie)", ajoute l'auteure.

L’excès de sucres et de graisses rend plus difficile et ralentit le travaille du foie. Une consommation excessive d’alcool va aussi mettre à mal cet organe, ce qui va se refléter sur votre taux de Gamma GT. 

Pour réduire votre taux de Gamma GT et de transaminases, privilégiez les amis du foie : parmi lesquels les légumes crucifères (brocolis, choux, chou-fleur,...), l’artichaut, les noix, le curcuma, la betterave, les aliments riches en fibres contribuant à l’élimination des graisses et l’avocat qui contient un puissant anti-oxydant (le glutathion) intéressant pour éliminer les toxines.

"Les comportements alimentaires les plus vertueux ne sont pas forcément les plus drastiques ni les régimes entraînant des frustrations, et un avis médical est requis afin d’éviter les excès inverses. La voie à privilégier est celle du rééquilibrage alimentaire", ajoute Lucile Gélébart.

Mais au-delà des aliments, c'est surtout leur préparation qui est en cause selon Lucile Gélébart. "Plutôt que fustiger certains aliments en particulier, ce serait plutôt leur mode de cuisson et de préparation qui serait à revoir. Pour un foie sain, il convient d'éviter les aliments frits, trop sucrés, industriels, ultra transformés, ce que préconise l'étude présentée lors de la conférence européenne et internationale sur l’obésité", estime-t-elle. 

Gamma GT et transaminases : votre sommeil a aussi un impact

"Le lien entre troubles du sommeil et santé hépatique a été mis entre exergue notamment par l'étude menée par les Pr Loning Fu et David Moore au Texas.
Selon leurs résultats, les sujets ayant un rythme du sommeil perturbé présentent davantage de risques de souffrir de maladie hépatique, notamment de passer directement de la NASH au cancer du foie sans développer de cirrhose intermédiaire", partage Lucile Gélébart.

L'apnée du sommeil favorise également le développement des maladies du foie. Des études ont mis en évidence l’association entre apnée du sommeil liée à l’obésité et la progression de la NASH chez l’enfant aussi.

Gamma-GT : un traitement pour les faire baisser ?

"En dehors d’une meilleure hygiène de vie (alimentation, reprise d’une activité physique) et de découvrir la cause de l’augmentation des gamma-GT, nous n’avons pas vraiment aujourd’hui de traitement pour les faire baisser. On peut tout de même prescrire (sur ordonnance) un médicament appelé Delursan®. Il s’agit d’un acide ursodésoxycholique (un sel biliaire), qui permet de fluidifier la bile. Cela joue sur les taux de gamma-GT", explique également le Dr Grunberg, gastro-entérologue interrogé par Medisite. 

Gamma GT : quel est le taux normal ?

Pour rappel, la concentration des Gamma GT se mesure grâce à une analyse sanguine. Un examen pour lequel il n'est pas pour autant nécessaire de pratiquer cet examen à jeun. Pour savoir si votre taux est normal, sachez qu'on estime qu'il doit être compris entre 10 et 45 unités internationales (UI) par litre pour un homme, et entre 5 et 35 UI/L pour une femme.

Faites défiler notre diaporama pour connaître les erreurs commises à tables qui peuvent augmenter vos transaminases et Gamma GT.

Gamma GT : les médicaments peuvent-ils les faire augmenter ? 

Attention aux médicaments. Antibiotiques, anti-inflammatoires, contraceptifs, somnifères, antidépresseurs… "Potentiellement, tous les médicaments" peuvent faire augmenter les Gamma GT selon le Dr Frédéric Cordet, hépato-gastro-entérologue à Bordeaux et secrétaire général du Syndicat National des Médecins de l'Appareil Digestif (Synmad). Interrogé par Medisite, le spécialiste assure que la variation de ces enzymes par les médicaments est notamment due par leur "toxicité sur les cellules hépatiques [cellules du foie] et/ou les voies biliaires [canaux entre le foie et l’intestin grêle]". Le bénéfice-risque est alors à étudier avec votre médecin. "Leur augmentation en soi n’entraîne aucun risque de toxicité. Elle est simplement le signe d’une réaction du foie, qui peut être tolérée si elle isolée et pas trop importante (soit de 1 à 3 fois la normale), et si la prise du médicament est indispensable, en surveillant le taux régulièrement", assure le gastro-entérologue. 

Sachez aussi que vous vous pouvez retrouver Lucile Gélébart prochainement pour une séance de dédicaces !

Gamma GT : les médicaments peuvent-ils les faire augmenter ?

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci à Lucile Gélébart, auteure de Il était une foi(e) les transaminases & gamma GT (éd. Alpen)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Gamma gt