Cancer du sein : des femmes de couleur se deshabillent pour rappeler qu-elles existent

#WhenYouSeeUs. C’est le nom d’une récente campagne de photographie, dont l’objectif est de mettre en avant les femmes de couleur dans la lutte contre le cancer du sein. Derrière cette initiative, on retrouve le collectif américain For the Breast of Us, créé en 2019 par Jasmine Souers et Marissa Thomas.

Toutes deux diagnostiquées d’un cancer du sein, elles avaient très vite constaté qu’il était presque impossible de trouver des femmes qui leur ressemblaient dans le matériel éducatif destiné aux patientes. Or, faire défiler des dizaines d’images de femmes blanches les faisaient se sentir très seules dans leur combat.

Leur organisation permet donc aux femmes afro-américaines, hispaniques et asiatiques de se connecter avec d’autres femmes de couleurs, qui affrontent la même maladie. Pour sa nouvelle campagne, des membres de cette communauté ont accepté de participer à une séance photo, et d’expliquer ce qu’elles souhaitent que les gens retiennent d’elles en les voyant. Découvrez leurs superbes clichés dans ce diaporama.

"Nous ne souffrirons plus en silence"

"Prendre part à ce shooting nous a donné l'opportunité d'être les femmes que nous voulions être autrefois", confie Marissa Thomas à nos confrères de Healthline. "C'est un sentiment incroyable de créer quelque chose qui crie 'tu n'es pas seule !' C'est vraiment quelque chose d'important pour notre communauté". 

Les fondatrices du collectif espèrent que les femmes qui sont souvent ignorées se sentiront enfin vues, à travers le visage de ces femmes suffisamment courageuses pour devenir les personnes qu'elles rêvaient d'être.

"Cette séance photo, c'est notre façon de dire : nous sommes ici, nous comptons, nous ne mourrons plus dans le noir et nous ne souffrirons plus en silence", ajoute Jasmine Souers. "Nous vivons hardiment et bruyamment. Et tant que nous serons en vie, nous nous battrons pour faciliter le parcours des femmes diagnostiquées après nous".

Cancer du sein : les femmes noires sont plus à risque d’en mourir

Sur le site du collectif For the Breast of Us, on apprend que les femmes afro-américaines sont en moyenne 40 % plus susceptible de mourir d’un cancer du sein que les femmes blanches - alors que ces dernières sont plus nombreuses à souffrir de la maladie.

Si cela peut s’expliquer par l’inégalité d’accès au dépistage et aux soins, le facteur génétique est aussi en cause, comme le démontre une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association et menée sur 375 000 femmes atteintes d’un cancer du sein invasif, diagnostiquées entre 2004 et 2011.

Les femmes noires sont également plus à risque de développer un cancer du sein triple négatif, qui est associé à un mauvais pronostic à court terme. Pourtant, elles ne représentent que 6,2 % des participantes aux essais cliniques sur le cancer.

Des disparités dans toutes les communautés

De leur côté, les femmes hispaniques sont généralement diagnostiquées de tumeurs plus grosses que les femmes caucasiennes et ont plus de risque de souffrir d’une tumeur dont les récepteurs hormonaux sont négatifs, plus difficile à traiter. Elles ne représentent que 2,2 % des essais cliniques sur le cancer.

Quant aux femmes asiatiques, elles ont vu l’incidence du cancer du sein augmenter de façon régulière dans leur communauté au cours des dernières années, et ne représente que 3,3 % des participantes aux essais cliniques sur le cancer.

“Voyez notre refus d’être définies par un diagnostic”

1/9

“Lorsque vous nous regardez, voyez un groupe de femmes uniques qui travaillent pour changer le récit d'une maladie affectant les femmes de couleur à des taux démesurés. Voyez-nous nous battre pour être ce que l’on veut et remplir de nombreux rôles pour les personnes dans nos vies.”

“Nous sommes des amies, des sœurs, des tantes, des mères, des partenaires, des professionnels, des bénévoles, des défenseurs et encore bien trop d'autres titres pour que l’on puisse tous les nommer. Voyez notre refus d'être définies par un diagnostic de cancer du sein, et à la place, notre volonté de continuer à vivre, à sensibiliser et à éduquer nos communautés.

Lorsque vous nous regardez, voyez un héritage de changement.”

Na’Diah, une femme noire diagnostiquée d’un carcinome canalaire in situ à l’âge de 33 ans, avocate et membre de la sororité Zeta Phi Beta. 

Les fondatrices du collectif

2/9
Cancer du sein : des femmes de couleur se déshabillent pour rappeler qu'elles existent

Sur cette photo, vous pouvez voir les fondatrices de For the Breast of Us : Jasmine Souers et Marissa Thomas.

Grossesse et cancer du sein ne sont pas incompatibles

3/9

“Ça, c'est reprendre ton pouvoir ! Je me souviens de m'être sentie brisée quand j'ai reçu mon diagnostic. J'ai travaillé dur pour me rétablir, donc je suis absolument émerveillée par la campagne #whenyouseeus de @forthebreastofus. 

Je n'oublierai jamais l'infirmière qui m'a humiliée face aux effets secondaires de ma chimio. Je n'oublierai jamais le médecin qui m'a vu comme une expérience scientifique. Je n'oublierai jamais avoir été la seule jeune femme noire à recevoir une chimio. Je n'oublierai jamais les gens qui ont laissé entendre que je ne faisais pas le meilleur choix en poursuivant ma grossesse pendant mon traitement contre le cancer. 

Alors, s’il vous plaît, quand vous nous voyez, reconnaissez que nous nous battons pour nos vies et la santé de notre enfant à naître. Au lieu de nous discréditer en nous parlant d'avortement, renseignez-vous plutôt sur le cancer du sein associé à la grossesse, ou dirigez-nous vers quelqu’un de plus compétent, afin que nous puissions déterminer quel est le meilleur plan de traitement. N'oubliez pas que nous ne sommes pas des cobayes, mais des femmes enceintes dont la joie s'est brisée à cause de notre diagnostic de cancer. Gardez votre pitié et vos excuses, et déroulez le tapis rouge pour que nous puissions profiter au maximum de notre grossesse.⁣⁣”

“Ne minimisez pas nos symptômes, notre douleur ou notre peur”

4/9

“Lorsque vous nous voyez, prenez nos préoccupations au sérieux. Ne minimisez pas nos symptômes, notre douleur ou notre peur. Donnez-nous toutes les informations dont nous avons besoin pour prendre les meilleures décisions pour nous-mêmes en tenant compte de notre définition personnelle de la qualité de vie. Nous sommes obligés de prendre des décisions qui changent la vie dans des délais très courts. Assurez-vous que nous comprenons quand, pourquoi et comment les choses se passent à chaque étape du processus. Ne vous contentez pas de prendre des décisions à notre place ou de nous laisser dans un état constant d'incertitude, alors que des réponses sont disponibles.”

Jasmine, une femme noire mal diagnostiquée à 25 ans et diagnostiquée avec précision à 26 ans. 

L’importance de la représentation

5/9

“La représentation compte ! Lorsque vous êtes une femme de couleur et que vous commencez votre « situation » de cancer, voir d'autres femmes qui vous ressemblent fait une énorme différence.

@forthebreastofus lance aujourd'hui la campagne #whenyouseeus avec des images de survivantes du cancer du sein et des personnes épanouies de toutes formes, tailles, stades et couleurs.

Lorsque vous nous voyez, ne supposez pas que chaque femme a besoin d'une reconstruction mammaire pour se sentir à nouveau entière. Nous devons connaître et comprendre toutes nos options de reconstruction pour faire les bons choix pour nous-mêmes, et non ce que la société juge acceptable.”

Cancer du sein : une campagne inclusive

6/9

Sourire après une mastectomie, c'est possible !

7/9
Cancer du sein : des femmes de couleur se déshabillent pour rappeler qu'elles existent

Sur cette photo sont représentées les ambassadrices du collectif Ginny Shudlick, Christina Simmons, Jamelle Singleton et Veronica Laurel.

Des femmes sublimes, avec ou sans la maladie

8/9

Le groupe au complet

9/9
Cancer du sein : des femmes de couleur se déshabillent pour rappeler qu'elles existent  

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Instagram

#WhenYouSeeUs : améliorer les expériences des femmes de couleur dans la communauté du cancer du sein, Healthline, 15 juillet 2021. 

Le mythe selon lequel le cancer ne fait aucune discrimination, CBCN, 8 juillet 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer