Mort de Sarah Harding : elle a ignore les signes de son cancer du sein

Si vous aimez les girlsband, vous connaissez peut-être Sarah Harding. L’ex-chanteuse du groupe de pop britannique Girls Aloud est décédée d’un cancer du sein à l’âge de 39 ans. C'est sa mère qui l'a annoncé ce dimanche 5 septembre. "C’est avec un profond chagrin que je partage aujourd’hui la nouvelle que ma magnifique fille Sarah est malheureusement décédée", a écrit la mère de la chanteuse. "Beaucoup d’entre vous connaissent le combat de Sarah contre le cancer et savent qu’elle s’est battue très fort depuis son diagnostic jusqu’à son dernier jour. Elle est partie paisiblement ce matin", a-t-elle déclaré. 

La chanteuse de 39 ans avait révélé en août 2020 être atteinte d’un cancer du sein, qui s’est propagé jusqu’à sa colonne vertébrale. Une annonce qu’elle avait faite sur Instagram, en commentaire d’une publication où on la voit à l’hôpital - et que vous pouvez découvrir dans ce diaporama.

Depuis cet été, la trentenaire enchaînait les chimiothérapies et avait dû se réinstaller chez sa mère. Le 18 mars dernier, elle avit sorti un livre intitulé Hear Me Out, dans lequel elle se confiait davantage sur sa maladie. Le magazine Times avait également publié au mars dernier une interview exclusive de la star, ainsi que quelques extraits de son ouvrage, ce qui nous avait permis d’apprendre qu'elle n’avait plus que quelques mois à vivre

Sarah Harding voulait profiter du temps qu’il lui reste avec ses proches

“En décembre, mon médecin m’a dit que le Noël à venir serait probablement le dernier”, avit écrit Sarah Harding. Consciente de cette issue fatale, la chanteuse avait décidé de profiter de chaque instant. “Je refuse de penser que je dois passer le temps qu’il me reste à me cacher”, confie-t-elle.

Pour se détendre, elle confiait s’accorder régulièrement un ou deux verres de vin, comme elle aurait pu le faire avant d’être malade. “Je suis sûre que certaines personnes pensent que c’est une mauvaise idée, mais je veux essayer de m’amuser. J’en suis à un point où j’ignore combien de mois il me reste. Qui sait, peut-être que je surprendrai tout le monde”, détaillait la star.

Cette dernière avait également la ferme intention de profiter de ses proches, et d’organiser prochainement “une grande fête d’adieu pour dire merci et au revoir”.

“Au début, je pensais que c’était juste un kyste”

Dans son ouvrage, la chanteuse évoquait aussi le diagnostic de son cancer et les symptômes qu'elle avait trop longtemps choisi d'ignorer. Tout a débuté par la découverte d’une boule douloureuse sur son sein. “Au début, je pensais que c’était juste un kyste. Le problème est que la douleur empirait. C’était tellement intense que je ne pouvais dormir dans un lit. Finalement, ma peau a commencé à faire des bleus”. Au lieu de consulter, elle prenait simplement des antidouleurs.

“Un jour, je me suis réveillée en comprenant que j’avais été dans le déni”, ajoutait l’ex-Girls Aloud, qui avait décidé de profiter de son témoignage pour inciter les femmes à se faire dépister. “Oui, il y a eu un confinement. Oui, il y a eu une pandémie, mais c’était presque comme si j’avais utilisé cela comme une excuse pour ne pas faire face au fait que quelque chose n’allait vraiment pas”. Pour rappel, plus le diagnostic d’un cancer est posé tôt, plus le pronostic de survie est élevé puisque cela permet de démarrer le traitement précocement.

Découvrez les dernières images de la star sur Instagram, et notamment la publication où elle révèle sa maladie, dans notre diaporama.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Sarah Harding on fame, Girls Aloud and her breast cancer diagnosis, Times, 13 mars 2021. 

Instagram @Ssarahnicoleharding 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer