La nourriture que l'on consomme peut influencer notre santé c'est un fait, mais peut-elle également jouer sur notre santé mentale ? C'est une question à laquelle se sont intéressés les scientifiques du centre médical de Loma Linda (Etats-Unis).

Au cours d'une étude dont les résultats ont été publiés le 16 février dernier dans la revue médicale, le Journal International Journal of Food Sciences and Nutrition, le groupe d'étude explique avoir découvert qu'une grosse consommation de nourriture de fast-foods pourrait intervenir dans le développement de troubles psychologiques.

Attention aux frites et aux sodas

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont servis des données d'une enquête d'état réalisée en Californie entre 2005 et 2015.Le rapport contient le niveau de troubles psychologiques de plusieurs volontaires -dont 17% ont été jugées susceptibles d'être atteints d'une maladie mentale, 13,2% souffrant d'un trouble psychologique modéré et 3,7% d'une forme sévère- ainsi que d'autres données sociodémographiques.

En comparant les résultats des test psychologiques avec leurs habitudes alimentaires, un lien serait apparu entre une forte consommation de frites, soda et toute autre nourriture de fast-food et une prévalence plus forte aux troubles psychologiques.

Selon les chercheurs, aucune conclusion ne peut encore être tirée étant donné que d'autres facteurs n'ont pas été pris en compte pour faire le tour de la question, mais cette tendance aurait déjà été pressentie au cour de précédentes étude et mérite que plus de recherches si consacrent.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Mental health status and dietary intake among California adults: a population-based survey, International Journal of Food Sciences and Nutrition , 16 février 2019

Vidéo : Certains aliments favoriseraient le risque de maladies mentales

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.