Chaine du froid : les regles a suivre pour eviter les intoxications alimentaires

Le froid aide à limiter, voire arrêter, le développement de germes nocifs pour notre organisme. Le respect de la chaîne par les producteurs, les distributeurs ainsi que les consommateurs, permet de limiter les risques pour la santé.

Chaine du froid : quelles sont les températures à respecter

Pour réduire les risques de souffrir d’une intoxication alimentaire, il faut veiller à maintenir les denrées alimentaires à la température requise jusqu'à l'assiette. De manière générale, il est conseillé de conserver les aliments : 

  • entre 0° et 4° : poissons, crustacés et mollusques cuits, viandes cuites, produits en cours de décongélation, produits frais entamés, plats cuisinés maison ;
  • à 4° maximum : les viandes crues, poissons non cuits, charcuteries, pâtisseries à la crème, produits frais au lait cru, fromages découpés ;
  • à 4° : tous les fruits et légumes à préparer ;
  • entre 6° et 8° : les produits laitiers frais, œufs, desserts lactés, beurres et matières grasses ;
  • à -12° : la nourriture congelée ;
  • à -18° : les aliments surgelés comme les glaces, les crèmes glacées et les sorbets.

Chaîne du froid : quels sont les risques si elle est rompue ?

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) explique dans sa fiche pratique sur la chaîne du froid : "toute hausse de température provoque et accélère la croissance microbienne et réduit la durée de vie du produit. Un produit sain peut alors devenir un produit à risque, l’aspect et les qualités organoleptiques (les propriétés d'un aliment en termes de goût, odeur, aspect, couleur et consistance NDLR) peuvent se dégrader. La date indiquée sur l’étiquette ne reste, en effet, valable que si la température de conservation indiquée est respectée". 

La salmonella, le staphylococcus aureus, la listeria monocytogènes font partie des germes qui profitent de l’interruption de la chaine du froid pour se développer et causer des intoxications alimentaires.

Si les infections alimentaires sont généralement bénignes, certaines comme la listériose (pathologie provoquée pour la listeria monocytogènes) peut se révéler dangereuse pour les personnes aux défenses immunitaires affaiblies : les femmes enceintes, les bébés, les personnes âgées fragiles ainsi que les patients immunodéprimés.

 

Retrouvez dans notre diaporama, les bons gestes à avoir pour assurer la chaine du froid.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.