Sommaire

L'un des gestes essentiels du quotidien consiste à boire régulièrement de l'eau. Mais quelle est celle qui correspond le mieux à vos besoins passé 50 ans ? Medisite vous répond, avec l'aide du Dr Xavier Ballongue.

Les différents types d'eau

Avant d'entrer dans le vif du sujet, voyons ensemble les différences entre l'eau de source, l'eau minérale et l'eau du robinet... car toutes n'ont pas les mêmes vertus.

L'eau du robinet

L'eau du robinet provient de rivières, de canaux, de lacs et d'eaux souterraines. Elle est traitée et sans risque pour la santé. Pour cela, des normes bien précises ont été définies. Elles portent sur des p aramètres microbiologiques, chimiques et radiologiques qui fixent les teneurs à ne pas dépasser en substances nocives pouvant être présentes dans l'eau.

Les eaux minérales naturelles

L’eau minérale naturelle est une eau exclusivement d’origine souterraine, captée soit à une source, soit par forage. Pure et présentant une composition minérale parfaitement stable, elle ne fait l’objet d’aucun traitement chimique ni désinfection avant son embouteillage ou son utilisation thermale.

Ses bienfaits, reconnus par l'Académie de Médecine, dépendent de la composition de l'eau. En effet, les eaux minérales naturelles contiennent divers oligo-éléments comme la silice, le fluor, le zinc, le cuivre...

Elles se répartissent de la manière suivante :

  • Les eaux minérales "calciques" (plus de 150 mg/litre de calcium) qui permettent notamment de solidifier les os.
  • Les eaux minérales bicarbonatées (teneur en bicarbonate supérieure à 600 mg/litre) qui améliorent la digestion.
  • Les eaux riches en magnésium, comme Hépar, (plus de 50 mg/litre de magnésium) qui sont recommandées en cas de constipation passagère chez les femmes enceintes, les enfants et les seniors.

À retenir : les eaux minérales sont parfois très fortement minéralisées. L'organisme n'assimile en fait que peu de minéraux contenus dans l'eau. Le surplus est éliminé par les reins. C'est pourquoi il est essentiel de varier les eaux et de ne pas consommer uniquement des eaux fortement minéralisées (sauf si votre médecin vous l'a conseillé).

Les eaux de source

Les eaux de source proviennent de nappes d'eau souterraines situées dans toutes les régions de France, et sont soumises à la même réglementation que l'eau du robinet. Microbiologiquement saines, elles doivent obligatoirement être embouteillées à la source.

À la différence des eaux minérales, l’eau de source n’a pas à respecter une teneur minimale en sels minéraux. C'est la raison pour laquelle elles peuvent parfois être recommandées pour la préparation des biberons.

Étiquette de bouteille : comment la déchiffrer ?

Voici les informations importantes à lire sur une étiquette.

  • L'origine de la source ;
  • Le type d'eau (plate, gazeuse...) ;
  • La date de conservation ;
  • Le tableau analyse ;
  • Les recommandations éventuelles de consommation en particulier pour les nourrissons ou pour les personnes suivant un régime particulier.

À noter : le taux de nitrates d'une eau en bouteille ne doit pas excéder 50 mg/l (norme conforme à la réglementation européenne).

Les besoins de l'organisme après 50 ans

Les besoins de l'organisme après 50 ans

Carence en calcium : gare aux os fragiles !

La perte osseuse et la fragilisation du squelette sont des problèmes survenant avec l'âge.

En effet, d'après le Ministère des Solidarités et de la Santé, on estime le nombre de fractures de l'extrémité supérieure du fémur à plus de 50 000 par an. Elles surviennent principalement chez les femmes ménopausées. Mais quelles en sont les causes ?

D'après plusieurs études, l'ostéoporose, maladie caractérisée par une diminution de la densité osseuse, est le principal facteur favorisant les fractures et les tassements vertébraux.

Cette maladie est favorisée par les carences en calcium et en vitamine D. Les personnes âgées, souffrant de malnutrition ou ne bénéficiant que rarement d'une exposition solaire, sont plus particulièrement touchés.

Pour prévenir ces risques, un apport en calcium est fondamental : un senior doit consommer, en moyenne, 1200 mg de calcium par jour et 600 à 800 UI de vitamine D. Bien entendu, cette posologie doit être adaptée en fonction des besoins de la personne, mais aussi la saison.

Augmenter son apport en calcium est également possible via l'alimentation : il suffit de privilégier certains aliments/épices (thym, parmesan, cannelle, emmental, comté...).

Le magnésium : un minéral à ne pas oublier

Outre le calcium, un autre minéral est essentiel à la bonne santé des seniors : il s'agit du magnésium.

Les seniors doivent en consommer quotidiennement 480 mg (contre 330 mg chez les adolescentes et les femmes, ndlr).

Les atouts de ce minéral ? Il prévient les risques cardiovasculaires, intervient dans les mécanismes de défense de l'organisme et aide le calcium à se fixer sur les os.

Quelle eau boire après 50 ans ?

Quelle eau boire après 50 ans ?

Au-delà de 50 ans, l'organisme a d'autres besoins. En termes d’alimentation, mais aussi en termes d'eau.

Alors, que faut-il boire passé 50 ans ? Nous avons posé la question à Xavier Ballongue, médecin généraliste.

"À partir de 50 ans, il ne faut pas consommer une eau, mais plusieurs. Il faut alterner entre eau plate et eau minéralisée, pour leur richesse en magnésium et en calcium", explique le Dr Ballongue.

Autre point important : l'eau consommée doit être adaptée aux besoins santé de chacun. Autrement dit, en prenant en compte sa forme générale (fatigue...) et ses potentielles maladies (hypertension, diabète, ostéoporose...).

Ainsi, si vous êtes sujet aux fractures, boire une eau riche en calcium peut être intéressant. En effet le risque de fracture diminue significativement chez les seniors ayant des apports en calcium réguliers.

En cas d'os fragiles, privilégiez donc les eaux magnésiennes (contenant plus de 50 mg de magnésium par litre, ndlr) comme l'Hépar ou encore Quezac.

"Les personnes qui font des coliques néphrétiques et des calculs urinaires, doivent également veiller à boire des eaux spécifiques, comme de l'Hépar. Mais avant de jetter leur dévolu sur une eau, ils doivent demander conseil à leur médecin traitant pour déterminer quelle eau est la meilleure pour leur santé, ajoute l'expert.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Prévention des fractures liées à l'ostéoporose, nutrition de la personne âgée, Ministère des Solidarités et de la Santé.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.