C’est un trouble de la thyroïde commun qui pourrait bien augmenter les risques de démence, et notamment de la maladie d'Alzheimer, qui est la première cause de démence (60 à 70 % des cas). Selon une nouvelle étude publiée dans le numéro en ligne du 6 juillet 2022 de Neurology, la revue médicale de l'Académie américaine de neurologie, les personnes âgées souffrant d'hypothyroïdie, également appelée thyroïde inactive, risquent davantage de développer une démence.

Selon les chercheurs de l'Université Brown à Providence, Rhode Island, aux États-Unis, les personnes âgées de plus de 65 ans souffrant d'hypothyroïdie ont 80 % plus de risques de développer une démence. L’étude révèle que le risque est encore plus élevé chez les personnes dont l'état de la thyroïde nécessite un traitement de substitution des hormones thyroïdiennes.

Pour rappel, on parle d'hypothyroïdie lorsque la glande thyroïde ne fabrique pas suffisamment d'hormones thyroïdiennes (appelées la thyroxine ou T4 et la tri-iodothyronine ou T3) par la glande thyroïdienne. Cela peut ralentir le métabolisme des personnes. Les symptômes comprennent une sensation de fatigue, une prise de poids et une sensibilité au froid.

Démence : un risque accru de 80 % chez les moins de 65 ans

Pour parvenir à conclure que l’hypothyroïdie était un facteur de risque de démence, les chercheurs ont examiné les dossiers médicaux de 7 843 personnes nouvellement diagnostiquées avec une démence à Taïwan et les ont comparés au même nombre de personnes qui n'étaient pas atteintes de démence. Leur âge moyen était de 75 ans.

Les chercheurs ont ensuite cherché à savoir qui avait des antécédents d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie. Au total, 102 personnes souffraient d'hypothyroïdie et 133 d'hyperthyroïdie. Les chercheurs n'ont trouvé aucun lien entre l'hyperthyroïdie et la démence. Parmi les personnes atteintes de démence, 68 personnes, soit 0,9 %, souffraient d'hypothyroïdie, contre 34 personnes sans démence, soit 0,4 %.

Lorsque les chercheurs ont pris en compte d'autres facteurs susceptibles d'influer sur le risque de démence, tels que le sexe, l'âge, l'hypertension et le diabète, ils ont constaté que les personnes âgées de plus de 65 ans souffrant d'hypothyroïdie étaient 80 % plus susceptibles de développer une démence que les personnes du même âge ne souffrant pas de problèmes thyroïdiens.

Un risque accru seulement chez les personnes âgées puisque chez les personnes de moins de 65 ans, les antécédents d'hypothyroïdie n'étaient pas associés à un risque accru de démence.

Hypothyroïdie : trois fois plus de risques en cas de traitement

Un risque accru encore pour les personnes suivant un traitement de substitution aux hormones thyroïdiennes. En effet, lorsque les chercheurs ont examiné uniquement les personnes qui prenaient des médicaments contre l'hypothyroïdie, ils ont constaté qu'elles étaient trois fois plus susceptibles de développer une démence que celles qui ne prenaient pas de médicaments. "Cela pourrait s'expliquer par le fait que ces personnes sont plus susceptibles d'éprouver des symptômes plus importants liés à l'hypothyroïdie et nécessitant un traitement", a déclaré l'auteur de l'étude, Chien-Hsiang Weng, docteur en médecine et chercheur de l'Université Brown à Providence.

"Dans certains cas, les troubles thyroïdiens ont été associés à des symptômes de démence qui peuvent être réversibles avec un traitement", assure Chien-Hsiang Weng. "Bien que d'autres études soient nécessaires pour confirmer ces résultats, les gens devraient être conscients des problèmes de thyroïde comme facteur de risque possible de démence et des thérapies qui pourraient prévenir ou ralentir le déclin cognitif irréversible".

Troubles de la thyroïde et démence : quelles causes ?

"La recherche a trouvé des liens entre le fait d'avoir plusieurs problèmes de santé et un risque accru de démence, mais nous devons en savoir plus sur les causes de ces liens. Cette étude a utilisé des données provenant d'un grand groupe de personnes de Taïwan et a révélé qu'une thyroïde insuffisamment active peut augmenter de 81 % le risque de développer une démence. L'étude ne s'est pas penchée sur les raisons de cette corrélation élevée et les études futures devraient approfondir cette question", a voulu tempérer le Dr Sara Imarisio, chef de la recherche à Alzheimer's Research UK.

Sources

"Thyroid problems linked to increased risk of dementia, ScienceDaily, 6 juillet 2022.

https://www.sciencedaily.com/releases/2022/07/220706165418.html

Thyroid problems in later life linked to increased risk of dementia, Alzheimer's Research UK, 6 juillet 2022.

https://www.alzheimersresearchuk.org/thyroid-problems-in-later-life-linked-to-increased-risk-of-dementia/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.