Vous avez trop bu hier soir. Bien plus que d’habitude et bien au-delà de ce qui vous semblait raisonnable. Ce manque de jugement vous le payez au réveil. Vous avez mal à la tête mais surtout vous avez une faim de loup. Une petite salade verte et quelques légumes ? Votre choix se fera plutôt sur un gros burger ou une pizza bien grasse. Mais pourquoi cette envie soudaine de nourriture riche ? Votre cerveau, bien plus que votre estomac, est le coupable tout désigné !

Moins d’inhibition, plus de malnutrition

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce que votre estomac a besoin d’une barrière de gras pour le protéger de l’alcool que vous vous ruez sur le premier kebab qui passe après une soirée bien arrosée. Vous en avez peut-être tout simplement envie.

D’après une étude publiée dans la revue Health Psychology, la consommation d’alcool dérègle la zone du cerveau qui prend en charge l’inhibition. Alors que vous avez bu plusieurs verres, vous voudrez céder à tous vos caprices. Mais alors qu’après autant d’excès, vous devriez peut-être vous tourner vers des options plus saines, votre cerveau se laisse aller à toutes ses pulsions. Finis donc les légumes et bonjour le fromage, les frites et les mets bien gras.

Le manque de sommeil donne envie de manger gras

Si vous allez au premier fast-food venu le lendemain d’une soirée de beuverie, c’est aussi car vous n’avez pas assez dormi. Selon une étude publiée dans la revue Sleep, le fait de ne pas pouvoir se reposer assez longtemps, active les récepteurs de votre système endocannabinoïde. De la même façon que votre appétit se réveille après la prise de cannabis, le manque de sommeil entraîne une fringale mais pas n’importe laquelle. Votre envie se portera vers des aliments réconfortants et dont la dégustation vous procurera du plaisir. Cette faim qualifiée d’hédonique, car non-essentielle, se tourne donc principalement vers des aliments plaisirs, soit souvent gras et sucrés. Votre cerveau vous enverra d’ailleurs des sensations de plaisir plus intenses lors de votre dégustation sous gueule de bois.

Est-ce que le gras est bon pour votre organisme ?

La question se pose donc : si votre cerveau demande du gras, est-ce que cet excès est positif pour votre estomac et votre organisme déjà mis à rude épreuve ? La réponse en décevra beaucoup mais : non ! Il faut en effet mieux éviter la nourriture riche le lendemain d’une soirée arrosée. Votre foie est fragilisé par tout l’alcool ingéré. Or, les lipides sont plus difficiles à digérer et requièrent une sécrétion plus importante de bile. Vous risquez donc d’aggraver votre nausée et de causer des ballonnements. La solution est d’attendre une vraie sensation de faim, de se nourrir d’aliments riches en fibres comme les légumes et surtout de bien s’hydrater !

Sources

Merci Linda Montpetit, nutritionniste diplômée de l'Université McGill et membre de l'Ordre professionnel des diététistes du Québec et des Diététistes du Canada

Informations recueillies d'après deux études publiées dans les revues Health Psychology et Sleep

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.